Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

MisterFly : « Mai est notre meilleur mois depuis mars 2020 »

Les ventes totales sont au beau fixe chez MisterFly en mai comme en juin, souligne Frédéric Pilloud, son directeur du marketing digital. Même si, comme le confirment les agences, nous n’avons pas retrouvé les niveaux de 2019.

« Mai est notre meilleur mois depuis mars 2020, a relevé Frédéric Pilloud, lors du récent webinaire sur la reprise, organisé par L’Echo touristique. En 15 jours du mois de juin, nous sommes quasiment au niveau de mai. Il y a une vraie reprise, elle est importante, même si tout n’est pas rose derrière cette reprise. La star de l’été, c’est la Grèce. Mais tout le long-courrier est au plus bas » incluant les Etats-Unis bien sûr, ajoute-t-il.

Le risque sur des destinations en forte demande (Grèce, Tunisie…), c’est une hausse tarifaire, complète-t-il. Sur la France, les prix « sont en train d’exploser », ce qui pourrait créer un appel d’air sur d’autres pays…

Deux fois moins d’agences connectées

Si la reprise est puissante sur les dernières semaines, le secteur du voyage reste en convalescence. Lors du webinaire (350 pros d’agences et de TO inscrits), L’Echo touristique a demandé aux participants quel était leur niveau de ventes lors d’un sondage. Pour 72%, le niveau d’activité reste « moins bon qu’en 2019 ». Seulement 8% disent qu’il est meilleur, et 8% équivalent.

Avant la crise sanitaire, MisterFly comptait 10 000 agents de voyages connectés à son outil B2B MisterFly Pro. La semaine dernière, ils étaient (seulement) 5000 à 6000. Une baisse que Frédéric Pilloud associe à la reprise partielle d’activité des distributeurs. Mais, la bonne nouvelle, c’est que le taux de transformation de chaque vendeur actif, sur la billetterie aérienne, a rarement été aussi élevé.

L’épineuse question des remboursements

Sur les vols secs, justement, l’entreprise a poursuivi les remboursements des billets non-volés. Mais ce sujet, qui est un « boulet » pour toute la profession d’après Frédéric Pilloud, n’est pas encore clos. Sur toute la période Covid, MisterFly a fait face à l’annulation de 385 000 billets d’avion. Aujourd’hui, 91% des remboursements ont été obtenus auprès des compagnies et transmis aux clients. Environ 7% des billets sont en attente de remboursements. Et les changements de vols, en ce début de saison, continuent…

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique