Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Portugal, Norvège, Egypte : le point sur les modalités de voyage

Le Portugal prend de nouvelles mesures, la Norvège et l’Egypte s’ouvrent aux voyageurs vaccinés : le point sur ce qu’il faut savoir.

Portugal : nouvelles mesures de restrictions dans certaines communes, dont Lisbonne

Face à la progression du variant Delta, le Portugal a décidé de freiner son déconfinement et d’instaurer de nouvelles restrictions sanitaires dans certaines zones. “Du fait de la recrudescence des cas de Covid-19, le processus de déconfinement est désormais ralenti, alerte le Quai d’Orsay dans ses Conseils aux voyageurs. 25 communes sont placées en niveau de risque élevé. Pour les communes de Lisbonne, Sesimbra et Alfbufeira, placées en niveau de risque très élevé, les restaurants, cafés et commerces non alimentaires ferment à 15h30 le week-end. Il est par ailleurs interdit de circuler de et vers l’Aire Métropolitaine de Lisbonne à partir du vendredi 15h jusqu’au lundi 6h, sauf à présenter un test PCR négatif datant de moins de 72h ou un test antigénique de moins de 24h (pas d’autotest) ou un certificat numérique Covid européen.” Il est recommandé de suivre les consignes des autorités locales, qui figurent sur le site de la Direction générale de la santé portugaise (DGS), précise le Quai d’Orsay.

A savoir également : “Toute personne testée positive au Covid-19 durant son séjour au Portugal pourra être immédiatement hospitalisée ou placée en confinement strict (en l’absence d’alternative, dans un hôtel réquisitionné par les autorités), jusqu’à l’obtention d’un test avec résultat négatif, souligne le Quai d’Orsay. Dans ces conditions, l’isolement pourra durer de quelques jours à plusieurs semaines.”

Les conditions d’entrée sur le territoire sont détaillées sur le site Conseils aux voyageurs.

Norvège : exemption de quarantaine pour les personnes vaccinées

La Norvège a mis en place le certificat sanitaire européen le 24 juin. La France est classée en rouge par l’Institut de Santé Publique norvégien. Mais les personnes complètement vaccinées son exemptées de quarantaine, ainsi que le détaille le Quai d’Orsay, Les personnes vaccinées (deux doses) ou immunisées (contaminées par le Covid-19 dans les six mois précédents) peuvent se rendre en Norvège sans quarantaine, sans test et sans enregistrement à l’arrivée, indépendamment de leur pays de provenance, à condition d’être en possession d’un passeport vaccinal avec un code QR.

En revanche, en ce qui concerne les personnes en provenance de pays rouges ou les personnes non vaccinées, seuls les résidents en Norvège, les ressortissants norvégiens, ainsi que certains membres de leur famille vivant dans l’EEE/Royaume-Uni, sont acceptés sur le territoire norvégien (voir listes d’exceptions en anglais sur les sites des autorités norvégiennes UDI et Helse Norge), indique le Quai d’Orsay. La quarantaine est obligatoire, et s’effectue à domicile (pays rouge) ou dans un hôtel dédié (pays rouge foncé).

Les personnes en provenance de pays rouges n’ayant reçu que la première dose devront se placer en quarantaine à domicile ou dans un lieu approprié, et pourront raccourcir la période de quarantaine en cas de test négatif réalisé au plus tôt au 3e jour. Les justificatifs médicaux norvégiens sont disponibles sur helsenorge.no

Les personnes en provenance de pays rouges n’ayant reçu aucune dose de vaccin devront se placer en quarantaine à domicile ou dans un lieu approprié, et pourront raccourcir la période de quarantaine en cas de test négatif réalisé au plus tôt au 7e jour. Elles devront en outre respecter certaines formalités sanitaires détaillées ici.

Égypte : exemption de tests pour les personnes vaccinées

« Les voyageurs, à l’exception des enfants de moins de 6 ans, doivent présenter en format papier (une version électronique n’est pas suffisante) un test PCR négatif, réalisé dans les 72 heures avant l’embarquement pour pouvoir entrer sur le territoire égyptien, indique le Quai d’Orsay. Cette obligation ne s’applique pas aux personnes qui ont reçu plus de deux semaines auparavant la seconde dose d’un vaccin approuvé pour une utilisation d’urgence par l’Organisation mondiale de la santé. Les voyageurs provenant de pays où des variants de Covid-19 (comme l’Inde, le Bangladesh, le Pakistan, le Bhoutan, la Birmanie, le Népal, le Vietnam, Sri Lanka, le Brésil et l’Amérique latine) ont été identifiés devront subir des tests Covid rapides à leur arrivée. »

Les voyageurs arrivant directement à Sharm el Sheikh, Taba (orange sur la carte des niveaux de vigilance), Hurghada et Marsa Alam, qui n’auraient pas effectué le test PCR avant leur départ, pourront l’effectuer dans ces aéroports. Au vu des délais nécessaires (plusieurs heures d’attente pour effectuer les tests PCR, puis entre 12 et 24 heures pour obtenir les résultats), il apparaît préférable d’effectuer les tests en France.

L’épidémie de Covid 19 circule toujours très activement en Égypte. Dans ce contexte sanitaire, il est recommandé de strictement observer les gestes barrières, souligne le Quai d’Orsay. A noter que l’Égypte est classée en Orange par la France. Les personnes non vaccinées devront donc justifier d’un motif impérieux pour s’y rendre (voir le tableau des formalités imposées par la France à destination ou en provenance d’un pays orange ci-dessous).

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique