Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Marseille : escale capitale

"Marseille est (…) aujourd’hui la seule des capitales antiques qui ne vous écrase pas avec les monuments de son passé. elle a l’air bon enfant et rigolarde. elle est sale et mal foutue. mais c’est néanmoins une des villes les plus (…) difficiles à déchiffrer." Blaise Cendrars

POURQUOI Y ALLER

Deux ans après le coup de projecteur de Marseille 2013, la plus vieille ville de France pourrait encore paraître has been à certains. Mais c'est une vraie nouvelle dynamique qui s'est enclenchée après celle des années 90, qui avait « dépagnolisé » la destination. La ville a accueilli cinq millions de touristes l'an dernier dont 1,5 million de croisiéristes. La cité phocéenne a rénové son style, zigzaguant entre Plus belle la vie, les faits divers sanglants et les grilles léopard du MuCEM. Plus que le Beaubourg de Metz, ce musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée est entré dans le paysage français. La refonte du musée d'Histoire a rajeuni la découverte archéologique du port du Lacydon – cette mare aux canards qui est devenue le Vieux-Port. Un vieux port lui-même remis à neuf, tout comme la friche industrielle de la Belle de Mai, avec ses studios de cinéma et un playground pour skaters sur fond de Street Art. Les musées de la Mode et des Arts Décoratifs ont fusionné au château Borély. Marseille a aussi son Musée d'Art Contemporain. L'exposition Le Corbusier a préféré Beaubourg au Palais Longchamp, mais cela a poussé les Parisiens vers la Cité Radieuse qui se visite et invite même à déjeuner ou dormir, dans sa partie hôtel…

DES ÉVÉNEMENTS ET DU SPORT

Pour faire face, desserte et capacité augmentent. Cela bénéficie avant tout au luxe (+16 %), avec des cinq étoiles comme l'Inter Continental Hôtel-Dieu ou le C2, et bientôt un Marriott et un Golden Tulip quatre étoiles. En parallèle, la clientèle jeune dope l'hôtellerie super-économique (+13 %), avec l'ouverture d'un Toyoko Inn** à deux pas du terminus Ouigo de la gare Saint-Charles et un B&B au Stade-Vélodrome, complètement rénové. Parallèlement à 40 liaisons low cost, Eurostar expérimente Londres-Marseille en 8 h, plusieurs fois par semaine en attendant le quotidien. Et on revient, car chaque année a ses nouveautés : 10 attractions et plus de 500 événements rien qu'en 2015, en attendant l'Euro 2016 et la Capitale Européenne du Sport 2017.

UNE VILLE TOUT EN QUARTIERS

La rénovation de Marseille a «gentrifié» le centre. Le port a perdu un peu de son âme et l'esprit bobo a gagné jusqu'à la Canebière et son bruyant marché. Malgré son martyre de 1943 (les Allemands l'avaient rasé pour en chasser la pègre) le Panier reste le coeur immortel de Marseille. S'il s'encanaille parfois dans les quartiers nord, le visiteur continue de réclamer aussi le bar de la Marine de Marius, le château d'If du comte de Monte-Cristo (quand le bac est en service!), avant de se rendre à La Bonne Mère (la basilique de Notre-Dame-de-la-Garde), à travers des quartiers en pentes restés villageois… Une fois vus les classiques, on découvre un Marseille moins cliché, les « plages Gaston Defferre » ou le Cours-Ju' (cours Julien), esplanade frangée de rues à restaurants, avant de plonger dans le marché de la Plaine. Et puis, ce qu'on aime à Marseille, c'est d'être vite au vert : tandis que le quartier des docks de la Joliette se dilue jusqu'à devenir le hameau de l'Estaque où peignit Cézanne, la Corniche mène à 20 km de calanques sublimes et 100 km2 d'espaces naturels.

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%%%HORSTEXTE:4%%%%HORSTEXTE:5%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique