Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Maroc : le Quai d’Orsay appelle les voyageurs à la vigilance

Le ministère des Affaires étrangères invite les voyageurs à se montrer particulièrement vigilants, notamment dans les zones isolées, suite à l’assassinat de deux touristes scandinaves lundi dernier.

Suite à l’assassinat de deux touristes parties faire une randonnée dans le haut Atlas, dont les corps ont été retrouvés lundi dernier, le ministère des Affaires étrangères a actualisé ses recommandations pour le Maroc sur sa page Conseils aux voyageurs. “Il est recommandé de faire preuve de la plus grande vigilance dans les déplacements, notamment dans les zones isolées”, indique le Quai d’Orsay. Pour les excursions en montagne, il est conseillé de « ne pas partir seul et de contacter un organisme de voyage agréé ».

Selon les dernières informations, c’est la piste terroriste qui est privilégiée par les autorités marocaines. L’enquête s’emploie à « vérifier le mobile terroriste qui est soutenu par des preuves et par les données de l’enquête », a indiqué dans un communiqué le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), une unité de police d’élite chargée des investigations sur le terrain. S’il appelle ainsi à la vigilance, le Quai d’Orsay n’a pas fait évoluer la carte pour le Maroc. Les principales zones touristiques, y compris celles où s’est déroulé le meurtre des deux jeunes femmes, restent en vigilance normale.

Première atteinte à la sécurité en sept ans

Les craintes pèsent en effet désormais sur les conséquences de ces assassinats sur le tourisme. C’est la première fois depuis 2011 qu’il y a une atteinte à la sécurité au Maroc, a souligné auprès de l’AFP Abdelak Bassou, ancien directeur central des services généraux marocains associé au centre de recherche « Policy Center for The New South”. “En sept ans, c’est une performance, vu le climat actuel de la région”, a-t-il souligné. Le Maroc avait en effet renforcé son dispositif sécuritaire et son dispositif législatif depuis les attaques suicides de Casablanca, en 2003, et de Marrakech, en 2011. Comme les autorités, les habitants du village d’Imlil s’inquiètent des possibles répercussions sur le secteur touristique. Un secteur clef pour l’économie marocaine, le tourisme représente 10% de la richesse du pays et constitue le deuxième employeur après l’agriculture. En 2017, le Maroc a enregistré un nombre record de touristes avec 11,35 millions de visiteurs, dont plus d’1,6 million de Français.

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique