Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Maroc : le passeport devient obligatoire

Pour un séjour égal ou inférieur à trois mois, le passeport en cours de validité est désormais obligatoire, y compris pour les groupes en voyages organisés par un voyagiste.

Après pas mal d'atermoiements et des incidents répétés de clients inquiétés, voire refoulés à l'arrivée parce que détenteurs d'une seule carte d'identité, le Maroc a officialisé les nouvelles conditions d'entrée pour les ressortissants français sur son territoire à la veille de l'été.

Avec l'objectif d'une sécurité renforcée, il durcit les formalités puisque le passeport est désormais obligatoire même pour les clients voyageant dans le cadre d'un séjour organisé.

Tous les voyageurs sont concernés

Sur son site, dans la rubrique Conseils aux Voyageurs, le Quai d'Orsay détaille en date du 25 juin la nouvelle mesure : "Pour un séjour égal ou inférieur à trois mois, le passeport en cours de validité est obligatoire, y compris pour les groupes en voyages touristiques organisés. L’admission sur le territoire marocain n’est plus possible sur la présentation de la seule carte nationale d’identité. (…) En cas de situation illégale au regard de l’autorisation de séjour, une amende, ainsi qu’une mesure d’expulsion assortie d’une interdiction de séjour, sont appliquées. Vérifier que le passeport a été visé par les autorités de police des frontières (mention d’un numéro lors d’une première visite et cachet d’entrée, sous peine de se trouver, à son insu, en séjour illégal)."

L'évolution sécuritaire est confirmée par la "Dernière Minute" éditée sur le même site du Ministère des affaires étrangères le 25 juin, la veille de l'attentat de Sousse en Tunisie. Elle rappelle que le dispositif de sécurité renforcée -Hadar-, mis en place le 24 octobre dernier par le Maroc, est toujours d'actualité et à "un niveau inchangé" pour lutter contre "les différentes menaces auxquelles fait face le pays".

Contrer le risque terroriste

Le dispositif vise notamment "à contrer le risque terroriste lié à la présence de Marocains dans les rangs djihadistes en Syrie et en Irak".

Le durcissement des conditions d'entrée va certainement avoir des conséquences sur la fréquentation du royaume, déjà victime d'une nette désaffection des touristes français avec un recul des ventes de forfaits de 32% sur la saison d'hiver selon le baromètre semestriel du Syndicat des entreprises du tour-operating (Seto). Mais la sécurité, et donc la réassurance sur le long terme, sont à ce prix.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique