Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Maroc : l’appel à la vigilance refroidit les touristes

La décision du Quai d'Orsay d'émettre un message de vigilance à l'attention des Français résidant ou voyageant dans 40 pays, dont le Maroc, a provoqué des annulations et des reports en masse, selon un responsable du tourisme marocain.

"Le classement de l'ensemble du Maghreb, dont le Maroc, parmi les zones dangereuses par les autorités françaises est une décision émotionnelle très exagérée", a déclaré à l'AFP Othmane Chérif Alami, un haut responsable de la Fédération nationale du tourisme (FNT).

Critique

"Même lors de l'attentat du café Argana à Marrakech (en 2011, qui avait fait 17 morts dont huit Français, ndlr), ils n'avaient pas réagi ainsi", a-t-il ajouté, en faisant allusion aux autorités.

Ce responsable du secteur touristique marocain critique ainsi la décision de Paris d'émettre un message de "grande vigilance" à l'attention des Français résidant ou voyageant dans 40 pays, dont le Maroc. Dans les faits, le Quai d'Orsay a publié un avis de simple "vigilance", rappelé dans la fiche Maroc.

1 500 nuitées annulées ou reportées

Les conséquences, en tout cas, ont été immédiates. Quelque "1 500 nuitées" ont fait l'objet d'une annulation ou d'une demande de report de la part de touristes français "au cours des 72 dernières heures", qui ont suivi l'appel à la vigilance, a affirmé Chérif Alami. Quant aux réservations pour les semaines à venir, "le taux a chuté de près de 50%, soit l'équivalent de 550 réservations par jour contre 1 000 en temps normal",

Avec deux millions de visiteurs par an, les Français représentent le premier contingent au Maroc, où le tourisme est le deuxième contributeur au PIB (environ 10%).

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique