Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Mali : prise d’otages à l’hôtel Radisson de Bamako

 » Quelque 170 personnes, dont des ressortissants Français, sont retenues ce vendredi par deux assaillants à l’hôtel Radisson, situé en plein centre de la capitale malienne. Au moins trois otages auraient été tués. »

 

Une semaine jour pour jour après les attentats de Paris, une prise d’otages a lieu à l’hôtel Radisson Blu de Bamako, la capitale du Mali. "Le groupe hôtelier Rezidor, qui gère l'hôtel Radisson Blu de Bamako au Mali est au courant qu'une prise d'otages est en cours sur le site aujourd'hui", a indiqué l'entreprise dans un communiqué. "Selon nos informations, deux personnes retiennent 140 clients et 30 employés".

L’assaut des forces de l’ordre a été donné. Plusieurs médias locaux et internationaux suivent le déroulé des opérations en direct.

Quel est le bilan provisoire ? Selon le ministère de la sécurité du Mali, au moins trois otages ont été tués lors de cette attaque armée. Une dizaine de personnes a par ailleurs été évacuée. 

Que sait-on des otages ? Plusieurs ressortissants étrangers figurent parmi les otages. L’entourage de François Hollande a ainsi confirmé à Reuters la présence de Français. Sur son compte Twitter, Air France a confirmé en début d'après-midi que les 12 membres d'équipage présents à l'hôtel ont été exfiltrés, et sont désormais en sécurité. Selon l'agence officielle de presse Chine nouvelle, plusieurs Chinois sont piégés à l'intérieur de l'établissement. S’y trouvent également six employés de la compagnie aérienne turque Turkish Airlines. Par ailleurs, selon la RTBF, trois Belges sont enregistrés au Radisson mais on ignore s'ils se trouvent sur place.

Quelle est la situation au Mali ? Tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de djihadistes liés à Al-Qaïda, le nord du Mali en avait été en grande partie délivré à la suite d’une intervention militaire internationale initiée par la France et toujours en cours actuellement. Malgré tout, des zones entières restent hors de contrôle et les attaques jihadistes se sont étendues au reste du pays depuis le début de l'année 2015. Le 7 mars dernier, cinq personnes, dont un Français et un Belge, avaient perdu la vie dans un attentat contre un bar à Bamako.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique