Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Afrique : la zone rouge s’étend

Terrorisme, problèmes géopolitiques et sanitaires, l'Afrique est plus que jamais sous haute tension. À l'exception, notable, de l'Afrique du Sud.

L'Afrique subsaharienne perd la confiance des Français. D'après l'OMT, le nombre de touristes internationaux a progressé de 5 % en 2013, à 65 millions. Mais les résultats des voyagistes montrent que, si l'on écarte le trafic affinitaire, la plupart des pays de la zone ont perdu des touristes français. Après le Mali, le Niger, le Tchad, le Sud algérien et la Mauritanie, placés en zone rouge par le quai d'Orsay et désormais désertés, même des poids lourds comme le Kenya sont touchés par les problèmes de sécurité ou d'image. En 2013, la destination enregistre une baisse de 12 % des arrivées internationales, à 1,09 million, et une baisse du nombre de touristes français de 28 %, à moins de 25 000 contre 34 000 en 2012 et 43 000 en 2011. Une désaffection qui se traduit principalement par la chute des ventes de TUI France de près de 5 000 à 1 500 clients et celle de Transat France de 3 200 à 2 000 clients. Malgré les efforts de communication de l'office de tourisme, les récentes attaques ayant touchés des touristes ne devraient pas arranger les choses pour 2014.

La situation du Sénégal, historiquement la destination africaine la plus vendue par les TO, est également difficile. Les professionnels locaux, qui regrettent l'opacité du gouvernement sur les statistiques (les chiffres communiqués sont des estimations) considèrent que le nombre de touristes français a baissé de près de 20% l'an dernier. De fait, les principaux voyagistes ont enregistré une légère baisse de leurs ventes, environ 10 % pour Fram et TUI. Mais Voyamar a réussi à résister avec 2 200 clients et Look Voyages (Transat France) à pousser ses ventes de 40 %, avec 15 500 clients. L'instauration d'un visa payant et les craintes autour du virus ébola devraient impacter les résultats de la destination en 2014. Reste quelques bonnes nouvelles. L'Afrique du Sud enregistre de nouveau une croissance des arrivées touristiques internationales, de 3,5 %, à 9,5 millions. Après 16 % de croissance en 2012, le nombre de touristes français a progressé de 10 % en 2013 à 138 000. Seuls quelques voyagistes, comme TUI France, qui voit ses ventes baisser de 60 %, n'ont pas tiré profit de ce mouvement. D'autres pays continuent à attirer les Français comme la Tanzanie, où Donatello et TUI France enregistrent des croissances de plus de 50 %, ou le Botswana, où les principaux voyagistes maintiennent leurs ventes. Enfin, le Cap Vert, après trois ans de forte croissance, a vu sa fréquentation internationale baisser de 3,8 % avec 464 000 touristes. Sur le marché français, la destination reste le pré-carré de quelques spécialistes qui semblent néanmoins être arrivés à maturité sur l'archipel.

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique