Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Locatour : « Les Français attendent la levée des 100km pour réserver leurs vacances en France »

La destination France, grande gagnante de l’été ? Nous avons interrogé Yariv Abehsera, président de Locatour, pour lui poser la question (et bien d’autres).

L’Echo touristique : selon vous, la France sera la destination gagnante des 3 prochaines années. Et cette année ?

Yariv Abehsera : Le mois de juillet n’est pas perdu. Août et septembre sont prometteurs. Nous parions sur un phénomène de rattrapage cet été, lié à une forme de « libération » des vacances. Sur 2020, je suis raisonnablement optimiste. Il faut gérer la crise et l’après-crise. Je préfère me projeter sur trois années. Là, la France sera la destination gagnante des 3 prochaines années.

Pourquoi sur 3 ans ?

Yariv Abehsera : La Covid-19 va être un accélérateur de certaines tendances, comme la recherche de lieux touristiques moins fréquentés et de ressourcement. Les Français veulent donner du sens à leurs vacances, ce que nous travaillons. Ils veulent devenir consomm’acteurs, plutôt que consommateurs. La France offre une grande diversité de paysages pour répondre à ces attentes. La campagne et les parcs nationaux vont connaître un nouvel engouement. La montagne française l’été aussi, elle gagne d’ailleurs des parts de marché depuis trois ans. La contraction économique pourra les conduire à des arbitrages de dépenses. Mais les gens ne vont pas renoncer aux vacances.

La France sera la destination gagnante des 3 prochaines années.

Une récente étude anticipe une baisse de 41% des vacances marchandes en France. Qu’en pensez-vous ?

Yariv Abehsera : Cette étude donne à réfléchir. Je note toutefois qu’elle a été réalisée quand les Français, confinés, ne pouvaient pas réellement se projeter. Même notre produit Locazen, permettant d’annuler sans frais (sur certains produits) quelle que soit la cause, désormais jusqu’à J-10 du départ, n’avait alors pas d’effet sur les ventes. Nous étions nous-mêmes, avant le début du déconfinement, à 5% du business habituel en termes de réservations. Juste après le discours du Premier ministre, invitant les Français à réserver leurs vacances, nous avons recommencé à vendre, nous sommes passés à 30%. C’est ce que j’appelle le poids des mots. En général, les Français attendent toutefois la levée des 100km pour réserver leurs vacances en France. Sur l’été, nous tablons sur une baisse globale d’activité de l’ordre de 35% à 40%.

Dimanche (17 mai), nous étions à 30%.

Les protocoles sanitaires relatifs à l’hébergement tardent à être validés par le gouvernement. Est-ce un frein ?

Yariv Abehsera : Tous les sujets liés aux normes de sanitaires, du nettoyage aux gestes barrières, sont primordiaux. Le problème aujourd’hui, c’est qu’on ignore les mesures qui vont être exigées par les autorités. Les Français se demandent s’ils ne vont pas être confinés sur leur lieu de vacances… C’est assez anxiogène. Nous y verrons vraiment plus clair au début du mois de juin, quand le gouvernement fera de nouvelles annonces : la possible levée des 100km, les conditions de déplacement, les normes sanitaires, les sites touristiques rouverts ou fermés…  Là, les Français pourront commencer à se projeter.

Comment préparez-vous l’été ?

Yariv Abehsera : Les Français veulent en général partir à 3 ou 4 heures de leur domicile. Nous avons retravaillé l’offre de maisons et villas, qui offrent des gages de sécurité. Nous capitalisons aussi sur l’offre montagne et nos neuf clubs Sunissim, même si nous n’avons pas toutes les réponses concernant par exemple l’accès aux piscines. La crise nous oblige à une grande agilité au sein de Locatour. Aujourd’hui, 65% des collaborateurs sont au chômage partiel. Le reste des équipes sont en télétravail. Nous anticipons une reprise de l’activité vers le 15 juin. Nous serons alors un bras armé de la réassurance des clients.

2 commentaires
  1. Dominique MONTANT dit

    Pour tous les retraités les projets de vacances sont en avril – mai – juin et pas à 100 km de chez eux et on ne parle que de juillet août !!! sans compter les enfants petits enfants qui ne sont pas dans ce rayon de 100km – un non sens surtout quand on circule en voiture et non pas en transport en commun …
    Quant aux restaurants certains en temps normal on des tables espacées de plus d’un mètre – les meilleurs ! avec beaucoup moins de risques qu’au supermarché ou dans le métro ou le train !

  2. PASCAL BATAILLE dit

    Je partage cette vision et analyse. Je suis également raisonnablement optimiste pour la saison estivale 2020 en France

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique