Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’Inde restreint l’accès au Taj Mahal

Les autorités indiennes ont pris cette décision pour préserver l’emblématique monument, visité chaque année par des millions de touristes.

carnet de l'entreprise

Elles sont nombreuses les menaces qui pèsent sur le Taj Mahal. D’abord la pollution, qui contraint le “monument de l’amour” à se refaire régulièrement une beauté, et maintenant… les touristes. Afin de préserver le bâtiment, les autorités ont décidé de limiter le nombre de visiteurs à 40 000 par jour. La mesure devrait essentiellement avoir un impact les week-ends. Car si le Taj Mahal reçoit généralement entre 10 000 et 15 000 visiteurs chaque jour, le chiffre peut grimper à 70 000 en fin de semaine. “Nous devons assurer la sécurité du monument comme des visiteurs. La gestion des foules était en train de devenir un défi pour nous », a déclaré à l’AFP sous couvert de l’anonymat un responsable de l’agence archéologique indienne, l’Archeological Survey of India (ASI).

6,5 millions de visiteurs en 2016

En cause, la démocratisation du tourisme à l’intérieur de l’Inde, qui contribue à la hausse de la fréquentation du site, et augmente ainsi la pression sur les fondations de ce joyau de l’architecture moghole, dont la construction a débuté en 1631. La limitation de l’accès au Taj Mahal ne concernera que les touristes indiens, sauf s’ils acceptent de s’acquitter d’un ticket d’entrée de 1000 roupies (13 euros), contre 40 roupies habituellement, soit le prix du billet d’entrée pour les touristes étrangers. Au début des années 2000, cherchant déjà à limiter l’afflux de visiteurs, les autorités indiennes ont en effet mis en place un tarif différencié en fonction de la provenance des touristes. En 2016, le Taj Mahal a reçu 6,5 millions de visiteurs, selon les chiffres fournis par les autorités indiennes.

carnet de l'entreprise