';
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Licences d’agences : le rôle des pouvoirs publics mis en cause

 

 

Georges Colson, le président du Snav, a demandé à l’Etat français d’accélérer les procédures en cas de retrait de licence à une agence défaillante, suite au scandale de la faillite de Sud Voyages. «C’est l’exemple même de la brebis galeuse qui peut exister dans un troupeau de qualité et qui ne respecte pas éthique et déontologie professionnelles » a-t-il précisé à l’AFP.

 

Spécialiste de l’Afrique, notamment de la vente de billets d’avion secs, Sud Voyages possédait trois points de vente à Paris. L’agence a mis la clé sous la porte le 10 juillet dernier, en laissant sur le carreau de nombreux clients qui avaient réglé leurs vols mais n’avaient pas encore reçu leurs billets. Or, l’APS avait radié Sud Voyages dès le 25 avril. Convoqué  par la préfecture pour présenter une nouvelle garantie financière, le responsable de l’agence ne s’était pas présenté et aucune garantie financière nouvelle n’avait été produite, ce qui avait entraîné un retrait de licence le 14 juin. Pourtant, Sud Voyages a continué à exercer, en toute illégalité. Toujours le 14 juin, le préfet de région avait demandé à la préfecture de police de diligenter une enquête pour s’assurer de la fermeture de l’agence, enquête qui n’a été menée que le 3 juillet et a démontré que l’agence continuait à accueillir les clients. Un rapport a alors été transmis au procureur de la République, le 9 juillet.

 

Depuis sa liquidation, l’agence se serait engagée à rembourser ses clients lésés ou à leur trouver une solution alternative. Luc Chatel, le secrétaire d’état au tourisme, a indiqué vouloir « essayer d’obtenir du ministère de l’Intérieur une plus grande rigueur de la part des préfectures, car ce sont elles qui accordent et retirent les licences ».

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire