Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les trains régionaux toujours plus en retard

La SNCF traverse vraiment une période délicate. Après trois pannes géantes déjà cette année, un nouveau rapport d’UFC-Que choisir dénonce les manquements criants de l’entreprise ferroviaire.

En deux ans, la ponctualité des TER s’est encore dégradée, surtout aux heures de pointe. D’après UFC-Que Choisir, au cours de l’année écoulée, seuls 89,2% des TER ont circulé à l’heure. La France stagne tristement au 21ème rang européen en termes de ponctualité des services ferroviaires, loin derrière des pays comme l’Allemagne, les Pays-Bas ou l’Espagne. Un comble pour un pays pionnier et reconnu en matière de transport ferroviaire.

La SNCF en grande partie responsable

Certes, notre réseau est beaucoup plus étendu et complexe que ceux de nos voisins, mais les manquements de la SNCF sont criants. D’après l’association de consommateurs, « au cours du premier semestre 2017, 59 % des retards étaient directement imputables à la SNCF, et non aux causes externes (24 %) ou aux infrastructures ferroviaires (17 %) ».

Pourtant, la plupart des régions refusent d’utiliser à plein leurs possibilités d’infliger des pénalités financières réellement dissuasives à la SNCF lorsque celle-ci pêche par son mauvais service.

L’utilisation du train en baisse

En Ile-de-France (84 % des passagers des trains régionaux) la situation continue de se dégrader, avec une seule ligne sur 13 qui atteint son objectif contractuel de ponctualité. Ainsi, depuis le début de l’année, seulement 87,9% des voyageurs des trains d’Ile-de-France sont à l’heure à l’arrivée. La situation est encore plus critique sur les lignes les plus empruntées, celles du RER, avec seulement 87,2 % des voyageurs ponctuels (- 1,2 point en deux ans).

Malgré l’importance énergétique, l’utilisation du train recule de 0,5% par an depuis 2011. Sans doute en partie à cause de l’image que se font les Français de la SNCF. L’UFC-Que Choisir appelle la SNCF et la RATP « à un sursaut dans la qualité de service, sans laquelle les consommateurs ne retrouveront pas le chemin des gares ».

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire