Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les touristes chinois attendent plus d’efforts des hôteliers

Hotels.com publie sa seconde étude annuelle sur les pratiques des voyageurs chinois. Elle révèle notamment le besoin d’attention et de reconnaissance de cette clientèle atypique.

Après avoir interrogé plus de 3 000 voyageurs internationaux d'origine chinoise et plus de 1 500 hôteliers dans le monde pour ce rapport, Hotels.com révèle que 75 % des hôteliers dans le monde confirment que les voyageurs chinois représentent aujourd'hui 5 % de leur fréquentation et ils sont 45 % à avoir constaté une augmentation de clients chinois l'an dernier. 

Quelles sont les principales attentes ?

Pour les hôteliers, la Chine constituera un marché en croissance sur les 3 prochaines années. Répondre aux attentes et besoins de cette clientèle est donc une priorité. Mais quels sont-ils ? Selon l’étude d’Hotels.com, les voyageurs chinois attendent avant tout des hôteliers qu’ils acceptent les modes de paiement chinois.

75 % souhaitent également que les hôteliers fassent l'effort de traduire les informations dans leur langue (brochures d'accueil, sites Web, programmes TV, abonnements à la presse chinoise), et près de la moitié (42 %) aimerait qu'il y ait davantage de personnel parlant le mandarin dans les hôtels.

Un hôtel sur 10 a une documentation en mandarin

Le rapport souligne l'écart entre les souhaits des voyageurs chinois et les prestations des hôteliers : 25 % de ces derniers disent sensibiliser leur personnel aux spécificités culturelles, mais 1 sur 10 seulement (11 %) propose sa documentation d'accueil en mandarin.

Concernant le choix des destinations et les réservations, près d'un tiers des voyageurs chinois (30 %) privilégie les recommandations de proches et amis, suivies par les sites de réservation en ligne et les portails d'information.

Montée en puissance des réseaux sociaux

Enfin, 27 % consulte les médias sociaux avant de se décider pour une destination touristique, un chiffre qui monte à 33 % dans la catégorie des voyageurs de moins de 35 ans.
 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique