Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les résidences urbaines : un marché en plein essor

Apparu dans les années 80, le secteur s’est vite organisé et développé en France. Au 1er janvier 2011, il rassemblait 587 résidences, dont la moitié est détenue par 10 réseaux. Produit à fort rendement économique, il attire de plus en plus d’investisseurs.

Selon une étude récente du cabinet Deloitte, au 1er janvier 2011, le marché français des résidences urbaines rassemblait 587 résidences et 48 032 logements (studios, appartements, villas). Organisé, il fait figure d’exception en Europe où seuls deux autres pays (l’Allemagne et le Royaume-Uni) détiennent des réseaux de résidences urbaines structurés (groupe ou enseigne disposant d’un parc de résidences urbaines d’au moins 5 établissements répartis sur au moins 3 destinations). Née dans les années 80 pour répondre à la demande croissante de moyens et longs séjours et pour offrir une alternative à l’hôtellerie classique, la résidence urbaine a réellement pris son envol ces dernières années. En France, le marché est dominé par Adagio, qui, depuis le rachat le mois dernier de Citéa, compte 84 résidences urbaines. « C’est un marché en bonne santé », confirme Gérard Brémond, PDG de Pierre et Vacances, d’autant que son modèle économique rend les coûts opérationnels limités (moins de ménage, de personnel et de back office, peu de restauration) et permet donc de dégager des marges intéressantes. Les marques Appart’City, Park et Suites et Citadines disposent également chacune de plusieurs dizaines de résidences et cherchent désormais à diversifier leur offre.

Appart’City lance une nouvelle gamme baptisée Appart’City Premium. La première résidence ouvrira à Mulhouse en 2012 et 40 autres adresses de standing sont programmées d’ici 2015. Le groupe Ascott (qui gère l’enseigne Citadines) a racheté pour 100 ME à Jean-Louis Costes l’Hôtel K pour le transformer en une résidence hôtelière haut de gamme baptisée Ascott Arc de Triomphe Paris. Ce sera la première résidence hôtelière sous la marque exclusive Ascott à ouvrir en France, en juin 2011. Les groupes Lagrange et Odalys, positionnés sur le loisir, ont eux aussi développé des hébergements en ville ces dernières années. Le premier compte actuellement 3 adresses Lagrange City (à Boulogne-Billancourt, Strasbourg et Montpellier). La prochaine ouverture est prévue à Lyon dans le quartier Lumière pour le 1er trimestre 2012. De son côté, Odalys ouvrira une cinquième adresse en septembre à Ferney-Voltaire, près de Genève. « Le développement de résidences de centre-ville est désormais une priorité pour Odalys. Plusieurs projets sont en cours à Dijon, Colmar, Strasbourg, Montpellier, Bordeaux, Rennes et Aix-Le Tholonet. Cette politique de développement soutenue s’accompagnera d’une montée en gamme de l’offre puisque toutes nos futures résidences de centre-ville Odalys City seront désormais dotées de salles de séminaire et d’un Spa », explique Odalys.

D’AUTRES ACTEURS ENTRENT DANS LE CERCLE

Le concept de résidences urbaines attire également d’autres publics d’investisseurs, qui y voient un produit à fort rendement économique. BNP Paribas Immobilier Résidentiel Résidences Services a inauguré en avril 2010 sa première adresse sous la marque Hipark à Grenoble dans le quartier d’affaires Europole. Le groupe a ouvert en décembre Hipark Nice puis en avril dernier Hipark Marseille. Hipark Serris/Val d’Europe (à deux pas du parc de loisirs Disneyland Resort Paris) ouvrira en mars 2013. « C’est un produit complémentaire à notre offre de résidences étudiantes et qui bénéficie d’un montage financier avantageux pour les investisseurs grâce à un amortissement fiscal de 18 % et la récupération de la TVA sur 20 ans », indique Marc Fischer, directeur général de BNP Paribas immobilier résidentiel résidences services. Dans un autre style, le groupe Paul Bocuse, qui possède l’Auberge du Pont de Collonges (3 étoiles Michelin) et 5 brasseries à Lyon, saisit également l’opportunité de se diversifier en ouvrant Dock ouest, une résidence hôtelière 3 étoiles de 43 chambres dans le quartier de l’Industrie, le pôle d’affaires en pleine expansion de l’Ouest lyonnais.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique