Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les réceptifs sont morts, vive les DMC on line

Le Snav vient de lancer un site des réceptifs membres avec une vocation de business à l’étranger. Pour adopter le langage international, ils deviennent les DMC

Destination, management, companies. C’est le vocable habituellement utilisé à l’international pour désigner ce que le secteur en France définit comme les agences réceptives. Cette appellation très française ne franchissant pas les frontières, le Snav, sous la houlette d’une équipe de volontaires dirigée par Marie-Christine Duboscq, a décidé de l’abandonner sur son nouveau site professionnel inauguré hier, baptisé donc dmc-france.com. Ce site en français et anglais se veut avant tout un outil de communication vers la clientèle internationale. Pour nos prospects étrangers, nous voulons améliorer la visibilité de nos entreprises parfois noyées au milieu des autres métiers du réceptif comme les hôteliers, les autocaristes ou les transféristes, explique Marie-Christine Duboscq. Plus qu’une simple vitrine, le site a vocation commerciale avec des fiches des membres du snav, une recherche multi-critère selon la langue parlée de l’agence, la nationalité du client, la région  et la spécialité de l’agence. De plus, le site présente un coup de coeur qui met en valeur un thème ou une région, auxquels sont reliés des professionnels. Enfin, une newsletter trimestrielle est envoyée à la cible internationale pour présenter les nouveautés des 174 membres de la famille des réceptifs français. Cette newsletter vise à fidéliser notre clientèle et créer du trafic, insiste le Snav. L’ancienne version, purement présentative avait en effet du mal à remplir cette mission.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique