Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les promotions web de TUI agaçent le Cediv

Pour Adriana Minchella, patronne du Cediv, TUI ne doit pas se désolidariser de la distribution.

Adriana Minchella ne digère pas les promotions de TUI sur son nouveau site Tui.fr, et s’interroge sur les intentions à moyen terme du groupe de tour-operating. "C’est déraisonnable de vendre à ce prix-là !, lâche la présidente du Cediv évoquant l'opération TUItime. Nous donnons de mauvaises habitudes aux consommateurs. Les autres TO ne doivent pas suivre TUI", estime Adriana Minchella, qui se demande comment Transat France agira, une fois intégré. "Qu’allons-nous dire aux clients qui viennent en agence de voyages avec de tels tarifs ? Que nous ne pouvons pas les leur offrir !", s’insurge-t-elle.

Une alerte, pas une menace

La patronne du Cediv, qui rassemble 210 points de vente d'entreprises indépendantes, s’interroge aussi sur les agences enseignes de TUI : auront-elles accès aux promotions web ? Bref, la confiance n’est pas au rendez-vous.

"C'est à se demander si Pascal de Izaguirre (PDG de TUI France, NDLR) veut que nous arrêtions de le vendre. Pourtant, il a des avions et des hôtels à remplir". Ce n'est pas une menace, mais une simple alerte, précise-t-elle.

Fram en alternative ?

"Les TO doivent comprendre que leurs clients sont les agents de voyages. Et il ne faut pas qu'ils perdent notre confiance". Sinon, les distributeurs pourraient, sur certains axes, changer de fournisseurs, estime le Cediv. "Nous pouvons trouver des alternatives, notamment pour des hôtels-clubs. D'ailleurs, c’est peut-être le moment de soutenir un tour-opérateur français comme Fram. Ce serait dommage de laisser le terrain au seul groupe TUI".

Un message qui devrait faire plaisir au groupe Karavel/Promovacances, propriétaire de Fram via LBO France. Le voyagiste toulousain peine toujours à regagner les faveurs des agences.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique