Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les Offices de tourisme se réunissent en congrès

Les Offices de tourisme et les syndicats d’initiative se réunissent en congrès à Toulon, du 19 au 21 octobre. L’occasion, pour Georges Mochot, président de la Fnotsi, de repréciser leur rôle.


Le 26e congrès des offices de tourisme et des syndicats d’initiative se déroulera à Toulon cette semaine, du 19 au 21 octobre. L’occasion, pour ces acteurs institutionnels, de réfléchir sur l’évolution de leur métier et sur leur rôle dans la dynamique du tourisme en France. Les offices de tourisme accueillent chaque année 60 millions de visiteurs, dont 25 à 30% de touristes étrangers, une part en constante évolution, précise Georges Mochot, président de la Fnotsi (Fédération nationale des offices de tourisme et des syndicats d’initiative). Si les OT prennent une part de plus en plus active dans la commercialisation de l’offre touristique, Georges Mochot tient à rappeler que cela doit se faire sans porter atteinte aux professionnels du secteur privé. Selon la loi du 13 juillet 1992, les OT ne peuvent commercialiser une offre touristique qu’après avoir lancé un appel aux professionnels locaux. C’est seulement en cas de carence du secteur privé qu’ils peuvent alors prendre le relais. Un accord avait d’ailleurs été signé entre la Fnotsi et le Syndicat national des agences de voyages en 1996. Néanmoins, des partenariats entre institutionnels et privés sont toujours possibles. C’est ce vers quoi nous devons tendre, considère Georges Mochot.
En 2004, le budget global des 3 500 offices de tourisme français atteignait 409 millions d’euros, soit une hausse de 15% par rapport à 2000. Mais nous devons sans cesse nous rappeler aux élus pour maintenir notre budget. Les mairies ne reversent pas toujours la taxe de séjour aux offices de tourisme, regrette t-il. Cette taxe de 0, 30 €, payée par le touriste à l’hôtelier, est ensuite collectée par la Mairie avant d’être affectée à des dépenses touristiques. Mais pas toujours via l’office de tourisme…

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique