Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les Maldives ou la possibilité d’une île (20 avril 2012)

Archipel aux 26 atolls, les Maldives capitalisent sur leur réputation d'éden corallien. Avec une offre pléthorique de resorts, l'archipel fait toujours la course en tête sur le segment du luxe.

Les images ont fait le tour du monde : en 2010, le président des Maldives, Mohammed Nasheed, tirait la sonnette d'alarme quant à la préservation de son archipel en organisant un conseil des ministres sous-marin. L'événement à forte résonance médiatique rappelait alors la fragilité de cet écosystème menacé par la montée des eaux. Depuis, le leader s'en est allé, laissant le pouvoir contraint et forcé à la suite du coup d'État du 7 février dernier. Un épilogue à « l'affaire des Spas » qui avait agité l'industrie touristique maldivienne quelques semaines auparavant. Sur fond de querelles intestines entretenues par une poignée d'opérateurs locaux, le gouvernement avait alors décrété la fermeture des Spas des hôtels, considérés comme autant de lieux de débauche pour cette république islamique. Si l'affaire a fait grand bruit, quasiment aucun établissement n'a appliqué cette mesure, difficile à faire respecter sur un territoire totalement atomisé.

 

PARADIS POUR HONEY-MOONERS ET PLONGEURS

 

À l'heure actuelle, la montée de l'islamisme radical n'offre pas les garanties d'une grande stabilité politique ni d'un contexte pérenne pour l'activité touristique. Mais, celle-ci représentant 31 % du PIB des Maldives, le pragmatisme économique l'emportera certainement sur les questions religieuses. Challengé par les Seychelles et l'Île Maurice, l'archipel maintient une forte fréquentation (32 284 forfaits vendus entre le 1er novembre 2010 et le 31 octobre 2011, soit +9 %), rendue pérenne par un taux élevé de clients repeaters (près de 50 %) et se place au 10e rang des destinations long-courrier des tour-opérateurs du Ceto, Kuoni réaffirmant année après année son leadership. Et, si les opérateurs locaux ont le regard tourné vers les nouveaux marchés des pays dits émergents, l'Europe reste encore l'émetteur N° 1 avec une clientèle de jeunes mariés ou de férus de plongée et peut-être demain golf, le Shangri-La Villingili Resort et Spa venant d'inaugurer un parcours 9 trous.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique