';
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les indemnisations en cas de retard couteraient 5 milliards aux compagnies aériennes


Les nouvelles règles de l’Union européenne qui renforcent la protection des passagers en cas de retard et d’annulation de vols pourraient coûter entre 3 et 5 milliards d’euros aux compagnies aériennes européennes. Un chiffre avancé par des compagnies britanniques qui craignent que cette nouvelle législation « remette en cause la viabilité de l’industrie aérienne dans sa forme actuelle », annonce le Wall Street Journal. L’Association of European Airlines (AEA), dont Air France ou British Airways sont membres, a exposé ses griefs, hier, lors d’une réunion du comité des transports du parlement et appelle à une législation plus légère. Le secrétaire général de l’association, Ulrich Shulte-Strathaus, avait déjà rappelé que les compagnies avaient une faible marge de manœuvre sur la majorité des évènements qui affectaient les passagers (déficience du contrôle aérien ou infrastructures inadaptées des aéroports).

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire