Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les hôteliers d’outremer s’alarment du plan d’économies du gouvernement

Parmi les mesures annoncées par François Fillon figure la suppression de l’abattement de 30% sur le bénéfice imposable des entreprises dans les DOM. Une décision qui risque de pénaliser le secteur touristique.

 
Elle a fait moins parler que la hausse des taxes sur le tabac, les sodas, les parcs de loisirs ou les plus-values immobilières. Mais la suppression de l’abattement de 30% sur le bénéfice imposable des entreprises dans les départements d’outre-mer (DOM), mesure annoncée par François Fillon dans le cadre du plan d’austérité, n’est pas passée inaperçue dans les DOM. Le secteur touristique se montre particulièrement inquiet. « Cet abattement, qu’on appelle raréfaction de l’impôt, avait été accordé dans les DOM pour compenser les surcoûts liés à l’éloignement de la métropole », explique Nicolas Vion, président des hôteliers guadeloupéens et de la commission tourisme de la Fedom, la Fédération des entreprises d’outre-mer (Fedom). «  Le supprimer va donc accroître les difficultés financières des entreprises du tourisme et revient à annuler les dispositions en faveur de l’emploi et de l’investissement prévues par la loi Lodeom (Loi d’orientation pour le développement économique de l’outre-mer, votée suite à la crise sociale aux Antilles en 2009, ndlr). Cela risque notamment d’avoir des conséquences néfastes en matière de rénovation hôtelière dans les destinations ultramarines. » La mesure devrait rapporter 100 millions d’euros par an à l’Etat dès 2012.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique