Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les (grandes) ambitions de Jet Airways

En octobre prochain, Jet Airways ouvrira deux lignes capitales pour elle, vers Amsterdam et Paris. Michel Simiaut, son DG en Europe du Sud et en France, explique la stratégie de la compagnie indienne, dans une interview à L'Echo touristique.

L'Echo touristique : Quelle est la situation de votre compagnie ?

Michel Simiaut : Entre avril 2015 et mars 2016, la compagnie a réalisé un profit net de 185 millions de dollars US. Elle a transporté 26 millions de passagers dans le monde et 110 000 en France, soit une augmentation de 20% sur l’Hexagone. Nous sommes la deuxième compagnie indienne en domestique derrière IndiGo.

Sur quelle flotte et sur quels hubs vous appuyez-vous ?

Nous possédons 116 appareils court et moyen-courriers, et 24 long-courriers. Essentiellement des 777-300 mais aussi des A 330-300 et 200. Concernant nos liaisons, notre hub principal est Bombay, duquel nous desservons 48 destinations en domestique. Nous faisons aussi du régional avec Singapour, Hong-Kong, Colombo, Katmandou, Dacca. Comme Etihad a investi dans notre société, nous utilisons le hub d’Abu Dhabi. Enfin, avec nos trois hubs européens (Paris, Londres, Amsterdam, NDLR), nous pouvons proposer des vols en correspondances pour tout l’Ouest. 

Vous ouvrez un vol Paris-Chennai le 29 octobre. Pourquoi avoir choisi cette ville moins connue des Français ?

Si l’on regarde le classement en volume de passagers, Chennai est deuxième derrière Delhi et devant Bombay. Il n’y avait plus aucune compagnie qui volait sur la ville en non-stop. Il y avait un créneau à prendre. Et il faut savoir que Chennai est peu connu, mais son ancien nom Madras l’est beaucoup plus. Elle est toute proche de l’enclave française de Pondichéry qui a une communauté très importante en France. Enfin cette ouverture de ligne répond à une demande des tour-opérateurs qui souhaitaient une alternative au Rajasthan. C’est une ligne qui avait été abandonnée par Air France en 2006.

Hormis cette ligne, quelles sont vos actualités ?

Sur la ligne Paris-Bombay, nous allons passer de l’A330-300 à un B777, ce qui va nous permettre d’augmenter de 20% la capacité de nos appareils. Nous aurons désormais 308 passagers en économie, toujours 34 places en business, et nous introduisons un first class avec 8 suites. Nous augmentons nos vols entre Londres et Bombay avec trois vols quotidiens et un vol entre Londres et Delhi. Enfin, nous ouvrons la ligne Amsterdam-Bangalore, le 29 octobres également. Nous avons donc des vols vers les trois plus gros hubs européens ce qui permet à nos clients de voyager dans le monde entier. A partir de l’hiver prochain, nous serons le leader mondial entre l’Europe et l’Inde en termes de capacités.

%%HORSTEXTE:1%%