';
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les Etats-Unis durcissent les procédures d’entrée

Le département américain de la sécurité intérieure (DHS) enregistre désormais à l’aéroport de New York JFK les empreintes digitales des dix doigts de la main contre deux auparavant. Par ailleurs, à partir de janvier prochain, les Français se rendant pour

 

Les Etats-Unis enregistrent désormais les empreintes digitales des dix doigts des passagers souhaitant entrer sur le sol américain via l’aéroport de New York JFK. Deux empreintes et une photo du passager suffisaient jusqu’ici. Le Department of Homeland Security (DHS) justifie cette mesure par « plus d’efficacité en établissant et vérifiant l’identité des visiteurs ». Et d’ajouter : « Les officiers ont une meilleure idée des personnes se présentant devant eux. La procédure est plus efficace et l’identité des voyageurs non américains est mieux protégée des voleurs ». L’aéroport de New York JFK est la dixième plateforme a mettre en place cette mesure de sécurité après Washington Dulles, Hartsfield-Jackson Atlanta, Boston Logan, Chicago O’Hare, George Bush Houston, San Franciso, Miami, Orlando et Detroit.  Le DHS vient par ailleurs de proposer au travers du projet US-VISI Exit que cette procédure biométrique qui est appliquée lors de l’entrée aux Etats-Unis soit également appliquée lors de la sortie des visiteurs étrangers depuis chaque aéroport et port du pays. 

Les Etats-Unis ont par ailleurs annoncé hier de nouvelles restrictions pour les voyageurs en provenance d’ Europe de l’ouest (dont la France), du Japon et de quelques autres pays, souhaitant se rendre sur le territoire américain pour une courte durée et qui sont concernés par l’exemption de visa. Les nouvelles règles, applicables en janvier, requièrent que ces ressortissants déposent une demande d’autorisation de voyage sur l’internet, au moins 72 heures avant le départ. Ils devront être dotés de cette autorisation de voyage électronique avant d’embarquer sur un avion ou de monter à bord d’un bateau. Cette autorisation sera valable pour une durée de deux ans ou jusqu’à l’expiration du passeport. Le système sera en place à partir d’août mais obligatoire seulement à partir de janvier. Les postulants au voyage, qu’il s’agisse de tourisme ou d’affaires, devront fournir préalablement les mêmes éléments biographiques et renseignements sur le voyage qu’ils donnent habituellement sur un formulaire rempli à bord de l’avion et remis aux douanes à leur arrivée aux Etats-Unis, selon le communiqué du ministère. Parmi ces renseignements, figurent le numéro de passeport, le pays de résidence, d’éventuelles maladies contagieuses ou l’implication dans des activités terroristes, a précisé à l’AFP un responsable du ministère.
Les agents américains pourront alors déterminer presque immédiatement dans de nombreux cas si le candidat est éligible pour entrer sur le territoire américain ou si le voyage pose un quelconque risque pour la sécurité ou le maintien de l’ordre, poursuit le communiqué, le but étant de démaquer d’éventuels terroristes. .

 

Roger Dow, président du TIA (Travel International Association), estime que cela accélérera les procédures d’entrée aux USA et évitera les erreurs.
Pour rappel, les USA  ont accueilli l’an dernier 23,9 millions de visiteurs long-courriers. Malgrè une forte augmentation de 10 % par rapport à 2006, le pays n’a toujours pas retrouvé ses niveaux de l’an 2000 avec 26 millions de visiteurs overseas. 


 

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire