Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les crédits pour le développement du tourisme vont baisser de 8%

Le projet de loi de finance prévoit que 72,7 millions d’euros seront consacrés à ce programme en 2014, dont 31 millions pour le budget d’Atout France, en baisse de 2,6%.

Alors que le projet de loi de finance 2014 (PLF) vient d'être voté par l'Assemblée, le document de politique transversal relatif au tourisme (DPT) dévoile que les crédits dédiés à l'action "Développement du tourisme" seront de 72,7 millions d’euros en 2014, soit une baisse de 8% par rapport à l'an dernier.

Les subventions à Atout France continuent de baisser

Sur cette somme, 35,5M€ (-13%) seront consacrés au "fonctionnement de l’administration centrale et des services déconcentrés", notamment la DGCIS et ses salariés. Les 37,22M€ restants seront principalement dédiés à Atout France. La subvention de l'Etat pour l'opérateur ne sera que de 31M€ (-2,6%) en 2014, après une baisse de -4,5% en 2013 et de -10% en 2012.

D'après une document de l'Assemblée nationale : "Le budget total d’Atout France est de 73,9M€  pour 2013. Il comprend non seulement la subvention accordée par l’État, mais aussi les ressources de partenariat (….) En 2013, les dépenses qu’Atout France aura spécifiquement consacrées aux campagnes de communication s’élèveront à 41,2M€, soit 55,8 % de son budget total".

Le tourisme concerne beaucoup (trop) de secteurs …

D'après le DPT, l'Etat va consacrer 1,85 milliard d’euros (-6,5%) au secteur à travers 23 programmes. 685M€ seront dédiés au programme Patrimoine, c'est à dire aux musées, sites historiques et manifestations culturelles : "80 % des visiteurs du musée du Louvre et du musée d’Orsay sont des touristes, 34 % sont des étrangers" précise l'Assemblée nationale. L'Etat considère également que les 325M€ consacrés au programme Diplomatie culturelle et d'influence, notamment pour l'enseignement du français à l'étranger a "un impact sur l’économie du tourisme".

Parmi les programmes listés comme contribuant au développement du tourisme, on trouve également la communication pour la sécurité routière, la gestion des forêts publiques ou la protection des forêts contre les incendies.

La hausse de la TVA représente 785M€ pour l'Etat

Enfin, le DPT estime que plus de 4 milliards d'euros sont consacrés au tourisme via les taux réduits de TVA. Le coût estimé, avec le relèvement du taux de 7% à 10% au 1er janvier 2014, passera de 810M€ à 650M€ pour l'hôtellerie, de 190M€ à 155M€pour les campings, et de 3,1 milliards à 2,5 milliards d'euros pour la restauration. Soit 785M€ d'économies pour l'Etat.

 

 

DPT2014_politique_tourisme by Fabrice Bugnot

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique