Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les courses des taxis parisiens à Roissy ne sont plus limitées

La justice a annulé un arrêté plafonnant l'activité des taxis parisiens à deux rotations par jour à Roissy. La préfecture de police de Paris, à l’origine de l’arrêté, fait appel.

"C'est une victoire pour les chauffeurs de taxi parisien. Notre préjudice a été reconnu", a affirmé Danielle Weber, chauffeur de taxi. En effet, le tribunal administratif de Paris vient d’annuler un arrêté préfectoral du 28 mai 2010 plafonnant à deux par jours le nombre de rotations des taxis parisiens à l'aéroport de Roissy, de sources judiciaires.

Quel était l’objectif affiché de la préfecture de police de Paris ? Fluidifier le trafic, puisque le surnombre de taxis à Paris-CDG entraînait une pénurie dans la capitale. Cette décision avait entraîné un mouvement de grogne des chauffeurs de taxis, qui s'étaient mis en grève en juillet 2010 sans obtenir gain de cause jusqu’à ce que deux chauffeurs de taxi, Danielle Weber et Michel Soares, saisissent le tribunal administratif et obtiennet l'annulation de l'arrêté.

Les taxis "confiants" malgré l'appel de la préfecture

Dans son jugement en date du 20 janvier 2012, le tribunal administratif leur a donné raison, estimant que les préfets n'établissaient "ni l'existence du déséquilibre sur lequel il se fonde pour limiter la rotation des taxis à l'aéroport de Paris-Roissy, ni l'adéquation de la mesure adoptée pour remédier à ce prétendu déséquilibre".

Alors que la préfecture a fait appel de cette décision, Daniele Weber a assuré à l'AFP être "confiante". Selon elle, " Il n'y a aucune raison que la décision du tribunal administratif soit invalidée". "Je pense qu'on va obtenir gain de cause", a-t-elle conclu.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique