Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les compagnies aériennes étrangères veulent participer au débat sur le futur d’Orly

La commission mise en place par le gouvernement ne comprend aucune compagnie étrangère, alors qu’elles réalisent 45% du trafic, s’étonne le BAR France.

Les compagnies aériennes étrangères n’ont pas été conviées au débat sur le futur de l’aéroport d’Orly. Le BAR France, l’Association des représentants des compagnies aériennes en France, s’étonne que les principaux opérateurs de cette plateforme soient exclus de la commission mise en place par le gouvernement le 3 octobre. « Ces compagnies réalisent près de 45% du trafic d’Orly » explique un communiqué de l’association. Et « les questions à l’ordre du jour de cette commission, le couvre-feu, le plafond du nombre de créneaux horaires, les trajectoires d’atterrissage, le développement de l’aéroport, auront un impact vital sur l’exploitation en France de ces compagnies ».

La Commission stratégique sur l’avenir d’Orly se propose en effet de réfléchir aux solutions à apporter face à la saturation à moyen terme de l’aéroport. Un décret limite le nombre de mouvements aériens à 250 000, la moitié de la capacité de la plateforme, afin de réduire les nuisances sonores. Plusieurs élus, dont le maire de Villeneuve-le-Roi, Didier Gonzales, ont initié le débat en proposant de créer un troisième aéroport parisien.
 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique