Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les aquariums français sont à la fête

L’aquarium de La Rochelle et le Centre de la mer Nausicaà de Boulogne-sur-Mer se préparent à célébrer leurs dix et vingt ans d’existence. Avec la satisfaction d’être devenus des incontournables dans l’offre touristique hexagonale.

Comme un poisson dans l’eau. Les aquariums de La Rochelle et de Boulogne-sur-Mer se préparent cette année à fêter respectivement dix et vingt ans d’existence couronnée par un vrai succès touristique. Le premier revendique en effet pas moins de 800 000 visiteurs par an, tandis que le second en attire depuis sa création 600 000 en moyenne. Pour illustrer le poids que représente une telle infrastructure dans la région, Nausicaà rappelle qu’il est le site touristique le plus visité au nord de Paris, après le Parc Astérix. Il pense même se rapprocher du parc d’attraction, en lançant Nausicaà IV, présenté l’an dernier, qui pourrait lui permettre de dépasser le million de visiteur annuel. Ce projet, estimé à une centaine de millions d’euros prévoit entre autre un nouveau bassin de 15 000 m2 qui lui permettra ainsi de tripler son volume d’eau total. L’extension, en cours d’étude, pourrait voir le jour en 2015. À la Rochelle, la famille Coutant, propriétaire des lieux et qui exporte son savoir-faire en matière aquariophile dans le monde entier depuis 50 ans, prévoit des animations pour son anniversaire, mais pas de grandes innovations : « Elles ont déjà été faites récemment, avec notamment la création d’un tunnel des méduses scénarisé, à l’entrée de l’aquarium », explique Frédérique Michely, directrice de la communication.

UNE OFFRE QUI S’EST DIVERSIFIÉE

L’infrastructure, située sur le port, a su diversifier son offre avec notamment la création d’une grande serre, au sommet de laquelle trône un restaurant panoramique prisé. « Nous avons pu optimiser l’ensemble grâce à une ouverture 7 j/7 avec des amplitudes horaires importantes (ouverture jusqu’à 23 heures en juillet-août, ndlr) », note Frédérique Michely. Ces offres sont de vrais aimants touristiques pour la région : Concernant La Rochelle, 40 % des visiteurs viennent dans la ville à cause de l’aquarium, tandis que ce taux atteint 66 % à Boulogne-sur-Mer. « Nous avons été très surpris de notre impact économique sur la région, souligne Chantal Freté, directrice commerciale de Nausicaà. « La dépense moyenne dans l’aquarium est de 13 euros, mais elle monte à 50 euros si on inclut les dépenses faites au global dans la région. » Ces dépenses proviennent des individuels, mais également des groupes, des autocaristes, des comités d’entreprises..

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique