Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les 35 h n’influent pas sur les départs en voyages

Une étude du Crédoc souligne un morcellement des vacances et des séjourts de plus en plus courts.

La loi sur les 35 h n’a que très faiblement profité aux départs en voyages : tel est le principal enseignement d’une étude que vient de réaliser le Crédoc pour la direction du Tourisme et présentée mercredi 23 octobre lors du MIT International. Interrogés sur les activités auxquelles ils consacrent davantage de temps depuis l’entrée en vigueur de la loi Aubry, les salariés bénéficiaires (en juin 2002, seul 26 % des personnes de 18 ans et plus ont pu bénéficier de la RTT) mettent en avant le repos (47 %), la famille et les enfants (45 %), le bricolage et le jardinage (41 %)… bien avant les voyages qui ne recueillent que 16 % des citations.

L’étude va même jusqu’à montrer une « diminution significative » du nombre de départs des français en vacances durant ces deux dernières années. Ce que le Crédoc explique par un morcellement des vacances en périodes de plus en plus courtes. Sur l’ensemble des bénéficiaires, seuls 20 % disent avoir profité cette année de vacances plus longues. Et on ne peut pas dire qu’ils aient non plus fréquenté davantage les agences de voyages : en effet, 15 % d’entre eux disent avoir plus souvent été hébergés par des proches alors que 13 % sont partis davantage en week-ends près de chez-eux, c’est à dire en restant dans leur région de résidence. Raphaël Sallerin

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique