Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le volcan Cotopaxi se réveille en Equateur

Considéré comme l’un des plus dangereux au monde, le volcan Cotopaxi, tout proche de la capitale équatorienne, s’est réveillé vendredi 14 août. Depuis, l’alerte jaune a été déclarée ainsi que l’état d’exception.

Perché à 5 897 mètres d'altitude et situé à 45 kilomètres de Quito, la capitale équatorienne, le volcan Cotopaxi a expulsé de gigantesques panaches de fumée le vendredi 14 août. Les autorités ont décrété samedi l'état d'exception, faisant évacuer plusieurs localités menacées par une éventuelle éruption.  

Fermeture de l'accès touristique au volcan

"Quatre cents personnes ont été évacuées de façon préventive" des abords du volcan, dans les provinces de Cotopaxi et Pichincha, a déclaré le président équatorien Rafael Correa. Sous le régime d’"état d’exception", le gouvernement peut déployer des effectifs militaires pour venir en aide aux équipes de secours, mais aussi contrôler les informations diffusées sur l'activité du Cotopaxi. Une censure préventive qualifiée par les médias équatoriens d'attaque contre la liberté de la presse.

Par ailleurs, les opérations ont été suspendues à l'aéroport de Latacunga, situé au pied du volcan et qui sert principalement au fret, a indiqué la Direction générale de l'aviation civile. A Quito, capitale de 2,3 millions d'habitants, un million de masques vont aussi être distribués. Le ministère de l'Environnement a fermé l'accès touristique au Cotopaxi et fait évacuer un groupe de 15 alpinistes qui voulaient escalader le volcan.

Ce volcan, qui n'a pas connu de véritable éruption depuis 1877, est considéré par les scientifiques de l'Institut géophysique comme l'un des plus dangereux au monde, en raison de la grande quantité de neige sur son sommet et de l'importante population habitant à proximité.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique