Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le trafic aérien stagne à Strasbourg

En 2014, l'aéroport e enregistré un recul du nombre de passagers de 1,1% en raison d'une baisse de 7% du trafic sur les lignes françaises.

L'aéroport de Strasbourg affiche un trafic de 1,168 million de passagers en 2014, en recul de 1,1 %. Le recul sensible du trafic vers la France (-7 %) n'est pas compensé par la hausse du trafic international (+ 17 %), dopé par la présence de Volotea, Ryanair et easyJet dans le segment low-cost. Les vols charters, qui représentent seulement 3 % du trafic à Strasbourg, progressent de 11 % sur la saison 2014.

Le retour de Ryanair, opéré en fanfare en 2013 après dix années d'absence, s'est déjà suivi d'un revers : la compagnie irlandaise a suspendu sa ligne vers Londres-Stansted pour la saison aéronautique d'hiver, offrant à sa concurrente easyJet la totalité du marché londonien pour les vols directs depuis Strasbourg.

De meilleures perspectives en 2015

Le trafic international devrait connaître une nouvelle progression à deux chiffres en 2015 grâce à Volotea. Présente à Strasbourg depuis 2012, la compagnie espagnole a annoncé l'installation d'une base permanente au mois d'avril. Deux avions seront affectés à la desserte de onze destinations au départ de la capitale alsacienne. Volotea offrira ainsi 325 000 sièges depuis Strasbourg, en année pleine. De quoi compenser le recul progressif d'Air France, qui a basculé sur le rail la desserte aérienne de Roissy en 2013 et réduit ou arrêté les vols de la compagnie Hop! vers Montpellier, Nantes ou Bordeaux.

Air France pourrait encore réduire sa présence commerciale en 2016 : la mise en service de la ligne à grande vitesse intégrale vers Paris permettra aux TGV de gagner 30 minutes, menaçant les vols vers Orly opérés à raison de 3 rotations quotidiennes.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique