Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le tout numérique séduit les TO

Voyageurs Associés, dont la procédure de sauvegarde est prolongée de six mois, renonce à la brochure papier et active son nouvel espace numérique.

Les lancements de saison sont l’occasion d’innovations. Cette rentrée ne fait pas exception avec des brochures électroniques qui s’imposent, au côté des traditionnels catalogues papier. Certains, comme Voyageurs Associés, osent même carrément le tout numérique en annonçant que tout se passera désormais en ligne. Le TO avait déjà intégré au printemps un outil de réservation dynamique sur son site et communiquait depuis deux ans la tarification en temps réel, se contentant de prix « à partir de » dans ses brochures papier. « Nous parachevons notre oeuvre, explique Jacky Pilo, directeur général, à la recherche d’un maximum de réactivité mais aussi de profondeur de gamme ».

Depuis le 7 septembre, un espace Internet new look accueille les agences. Voyageurs Associés qui continue de parler de « brochure électronique » mais exit le page à page, c’est une bibliothèque interactive que propose le TO. « Nous activons une base de données très complète et documentée, véritable support d’aide à la vente, commente Jacky Pilo. Quand nous affichions 20 hôtels, nous en présentons maintenant 100, avec les prix en temps réel ». La recherche est intuitive avec des sous-menus par destinations – et plus seulement l’Asie – qui s’affichent dès le sommaire. L’outil permet également de mettre en avant les promotions et bien sûr de pousser les vols secs.

LE CLIENT EN ACCÈS DIRECT AU SITE BTOB

Cette nouvelle ère numérique fait économiser plus de 150 000 E à Voyageurs Associés en supprimant le poste édition/distribution. « Les investissements de lancement seront amortis dès la deuxième année ». Ces grands travaux sur le web ont été possibles grâce à la procédure de sauvegarde dont bénéficie le TO marseillais. Cette période d’observation – qui court depuis août 2010 et vient d’être prolongée jusqu’en février 2012 – est « une réassurance qui nous permet d’oser ce nouveau développement en toute confiance et d’offrir aux agences un nouveau dynamisme commercial ». Grâce au lien qui leur sera remis, les clients auront accès au site, à leur domicile. Mais la réservation se fera toujours en agence. Croisitour, très actif en ligne, expérimente déjà ce type d’échange. « Avec une référence web, le client accède à notre site BtoB mis aux couleurs de l’agence, explique Colette Da Silva, directrice générale de Croisitour, avec cet hiver en nouveauté, le devis à la carte en ligne ».

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique