';
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le tourisme responsable intéresse les Français

Une étude menée par Easyvoyage montre l’intérêt des Français un tourisme plus respectueux de son environnement.

Menée en janvier 2018 auprès de 2015 internautes, l’étude d’Easyvoyage montre que 66% des Français pensent que le tourisme responsable/éthique est indispensable, notamment pour respecter le patrimoine social et environnemental des pays visités.

67% des personnes interrogés se disent intéressés par l’essai d’un voyage dit « responsable ». Pourtant, 14% d’entre eux ne voudraient pas en supporter le coût financier, tandis que 8% d’entre eux considèrent qu’il ne s’agit que d’arguments marketing.

L’aspect durable pour le choix d’un professionnel

Pour autant, 27% des répondants sont prêts à privilégier un professionnel mettant en avant l’humain et l’éthique. 50% choisissent un aspect écologique : ceux qui préservent les espèces et l’écosystème (25%) ou ceux qui ont une approche écoresponsable (25%). Enfin, 19% mettront en avant un TO « locavore » et 5% un professionnel qui compense les consommations en CO², à l’image de Nomade Aventure (groupe Voyageurs), qui vient d’annoncer la compensation à 100% du CO² émis par les vols de ses clients. Par ailleurs, 31% des sondés pourraient partir moins loin pour réduire les émissions.

Globalement 66% des sondés sont prêts à partir avec une agence de voyages engagée, mais à moindre frais de préférence. De quoi intégrer définitivement ces questions dans l’offre touristique ? Pour 33% des internautes, les complexes de vacances de demain proposeront un fonctionnement 100% à l’énergie solaire avec tri des déchets et gestion de l’eau. D’autres (21%) envisagent l’écovolontariat comme la meilleure solution pour préserver l’environnement. Par contre, les plus pessimistes (30%) tablent sur la disparition de certaines destinations.

« Le tourisme dit durable ne doit pas être un marché de niche ou une simple tendance. Il doit faire partie intégrante du voyage et être créateur de valeurs voire même de bonheur », estime Jean-Pierre Nadir, le fondateur d’Easyvoyage.

Dans la même rubrique

Les commentaires sont fermés.