Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le tourisme d’affaires en attente du Grand Paris

 » L'accessibilité des lieux est vitale pour le développement de la filière évènements-congrès-expositions, génératrice de fortes retombées économiques pour la région Ile-de-France. »

Favoriser l'accessibilité des visiteurs, notamment des exposants et congressistes internationaux, aux parcs d'expositions et centres de congrès, est un enjeu majeur pour l’Ile-de-France. Le projet du Grand Paris est donc attendu avec impatience par les différents acteurs de la filière.

Les salons et congrès créent plus de 5 milliards d'euros de retombées économiques dans la région, soit près de 70 % des retombées nationales de la filière, ainsi que 85 000 emplois temps plein.

670 millions d'euros, proviennent des participants étrangers

Par ailleurs 62 % des dépenses enregistrées sur les congrès en Ile-de-France, soit 670 millions d'euros, proviennent des participants étrangers, alors qu'ils ne représentent que 28 % des congressistes.

Viparis, gestionnaire des 10 principaux sites d'accueil de congrès et expositions de Paris Île-de-France, se félicite donc des décisions relatives au nouveau Grand Paris, annoncé le 12 mars par le Premier ministre.

Des liaisons améliorées entre La Défense et Le Bourget

Jean-Marc Ayrault a en effet confirmé le prolongement du RER E (Eole) jusqu'à La Défense avant 2020. Un moyen d’optimiser la desserte du Cnit Paris La Défense et du Palais des Congrès de Paris, grâce aux créations des gares "La Défense et Porte Maillot". Une liaison, La Défense/Le Bourget Aéroport/Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte/Aéroport Charles de Gaulle, sera également mise en place.

Un calendrier retardé

Cependant, Viparis a fait part de sa "préoccupation" vis-à-vis du calendrier de la ligne 17, pour la partie reliant le Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte à l’Aéroport Charles de Gaulle et qui ne devrait entrer service qu'en 2027.

Dans un communiqué, Viparis souhaite que la ligne 17 soit mise en oeuvre en priorité pour une desserte optimale des parcs des expositions de Paris Le Bourget et Paris Nord Villepinte, "afin de conforter le leadership de Paris sur le secteur du tourisme d'affaires et des rencontres professionnelles".

Le prolongement de la ligne 17 jusqu'à l'aéroport de Paris-CDG et celui de la ligne 14 jusqu'à Orly sont également determinants pour Aéroport de Paris. Le problème des laisons du centre de Paris vers les aéroports parisiens, avec des infrastructures viellissantes et saturées comme le RER B, a été cité dans plusieurs rapports concernant l'attractivité de la destination france ou l'amélioration de l'accueil.

Saturation du réseau des transports en commun

"Dans un contexte international fortement concurrentiel, l'extension du parc des expositions de Paris Nord Villepinte, ainsi que l'organisation et la croissance des événements accueillis, se trouvent compromis par la saturation du réseau des transports en commun", ajoute Viparis. Les parcs de Paris Le Bourget et de Paris Nord Villepinte accueillent en effet les plus grands rendez-vous professionnels internationaux : le Salon International de l'Aéronautique et de l'Espace, le Sima, le Sial, Batimat, Maison et Objet, Intermat, Emballage, Première Vision, le Congrès Européen de la Cardiologie 2011…

Un retard que déplore aussi Paul Roll, directeur général de l’Office de Tourisme de Paris, "mais l’ampleur du budget et la conjoncture économique actuelle obligent à bien réfléchir au projet" . Avec le Grand Paris, "des zones de développement supplémentaires vont voir le jour, cela permettra d’accélérer le développement hôtelier qui a pris du retard et donc d’augmenter les capacités", précise Paul Roll.

Le nouveau projet du Grand Paris

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault a affirmé que le projet du "nouveau Grand Paris" dans son volet transports publics était d’avoir 90% des Franciliens à moins de deux kilomètres d’une gare, mardi lors des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale. Le Premier ministre a inscrit "cet effort d’environ 30 milliards d’euros" d’investissement dans les transports.

Jean-Marc Ayrault s'est engagé, mercredi 6 mars, à la "réalisation intégrale" du futur métro automatique en rocade, Grand Paris Express, en 2030 – soit 200 km et 72 nouvelles gares pour désengorger les transports en Ile-de-France, désenclaver des territoires et stimuler la croissance économique.
 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique