Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le Tour de France dope le tourisme

La 100e édition du Tour de France est l'événement sportif de l'été. Chaque année, la Grande Boucle fait le bonheur touristique des villes et régions qu'elle traverse.

Le premier tour de pédale a été donné en 1903 à Montgeron dans l'Essonne, il y a 110 ans. Mais c'est bien la 100e édition du Tour de France qui s'élancera le 29 juin prochain pour 3 semaines de grand spectacle et une arrivée hyper-médiatisée prévue sur les Champs-Élysées, le 21 juillet. Le Tour de France est le 3e événement sportif mondial derrière les JO et la Coupe du monde de football, avec 3,5 milliards de téléspectateurs. C'est dire s'il offre une formidable exposition touristique aux villes et régions qu'il traverse. Tous les ans, 250 collectivités sont candidates pour accueillir la course. Elles mettent au pot, bien sûr, mais le jeu en vaut la chandelle. En 2012, une commune devait dépenser 60000 € pour accueillir le départ d'une étape, et 90 000 € pour une arrivée. La ville, dont part la Grande Boucle, peut investir de 2 à 10 M€, comme c'était le cas pour Londres, en 2012. Porto-Vecchio, qui donnera le coup d'envoi cette année, une première pour la Corse, n'a pas les moyens de la capitale britannique. Mais elle estime à 15 M€ la manne à venir. Selon ASO (Amaury Sport Organisation), l'organisateur du Tour de France, les retombées économiques pour une ville étape s'élèvent en moyenne à six fois le prix payé, sans compter les effets touristiques induits. En effet, on estime à 10% la hausse de fréquentation touristique l'année qui suit le passage du Tour. En 2009, 67 millions d'Européens déclaraient vouloir visiter la France après avoir suivi la compétition sportive à la télévision. Les 4 000 heures de reportage consacrées à l'événement et vantant les beautés du terroir français, valent mieux que toutes les plaquettes touristiques ou qu'une minute de publicité hors de prix pour une municipalité ou un CRT. Quant aux 12 millions de spectateurs le long des routes, ils font pédaler l'économie locale et dopent, au-delà des polémiques, les affaires des campings, hôteliers, restaurateurs.%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique