Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le Pérou veut un aéroport international pour Machu Picchu

L’aéroport actuel de Cuzco est surchargé, et incapable d'accueillir de gros porteurs.

Afin de développer le tourisme, le président péruvien Ollanta Humala a annoncé la construction prochaine d'un aéroport international à Cuzco, principale porte d’entrée pour visiter l'ancienne cité inca de Machu Picchu.

"Nous avons besoin à Cuzco d'un nouvel aéroport parce que l'actuel est surchargé", a-t-il annoncé, après avoir promulgué un décret permettant d'exproprier des terrains de la localité voisine de Chinchero qui abriteront l'aéroport. L'actuel aéroport de Cuzco n'autorise qu'un trafic diurne et ne peut accueillir les appareils gros porteurs.

Des menaces sur le site

La gestion de l’accès au Machu Picchu est une question délicate. Inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, le site a adopté des règles strictes, comme la limitation à 2500 visiteurs par jour. En 2008, l'UNESCO avait fait part de ses inquiétudes concernant "des problèmes urgents de déforestation, un risque de glissements de terrain, de développement urbain incontrôlé et d’accès illégal au sanctuaire".

"Le petit village rural Aguas Calientes, point de départ pour les touristes, a vu sa population gonfler à 4000 habitants (…) à certains endroits, les autorités ont constaté une érosion du sol et des dommages sur la végétation" rapporte Associated Press. L’augmentation de la fréquentation liée à ce nouvel aéroport pourrait donc accentuer les menaces qui pèsent sur le site.

Un projet de route

En 2010, des inondations avaient détruit la voie ferrée permettant l’accès au site. Deux mois de travaux, bloquant en partie l’accès au site, avaient été nécessaires. Quelques mois plus tard, le congrès péruvien avait voté un autre projet pour faciliter l’accès au site, la construction d'une route goudronnée depuis les villes d'Ollantaytambo, Santa María and Santa Teresa, au nord-ouest du Machu Picchu.

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique