Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le Maroc adopte un plan d’actions pour le tourisme

Le nombre de touristes a baissé de moins de 10% au Maroc depuis le début de la crise irakienne par rapport à 2001, selon le ministère marocain du tourisme.

Même si le Maroc semble aujourd’hui mieux résister que la Tunisie, l’Egypte ou la Turquie à la crise irakienne, Adil Douiri, ministre du Tourisme marocain, a dévoilé un plan d’actions afin de reconquérir les visiteurs étrangers, incluant une réaffectation des budgets promotionnels vers la communication institutionnelle. Il s’agit de décrire un Maroc proche, amical, accueillant et chaleureux, a-t-il précisé. D’autres mesures ont été annoncées afin de venir en aide aux hôteliers marocains (paiement des arriérés publics, rééchelonnement des crédits, souplesse du recouvrement fiscal) et soutenir le tourisme intérieur (avec la mise en place de forfaits à moitié prix pour les résidents marocains).

Le ministre a rappelé qu’une cellule de veille avait été chargée dès le mois de janvier 2003 de préparer un plan de sauvegarde du tourisme, dans l’hypothèse d’un conflit au Moyen-Orient. 

Il faut rappeler que le nombre de touristes français à Marrakech n’a baissé que de 2% en mars (474 320).

L’annonce de ce plan intervient alors que le ministère français des Affaires étrangères vient d’emettre un avis demandant de faire preuve de vigilance au Maroc et en Tunisie