Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le groupe Marmara s’explique sur Firstchoice.fr

Transparence et loyauté. Le groupe Marmara s’explique sur le lancement prochain d’une agence de voyages low cost en ligne à l’adresse www.firstchoice.fr. Le TO dirigé par Hervé Vighier (notre photo) y destockera des produits à prix hyper-compétitifs mais

 
Le groupe Marmara joue sur tous les fronts actuellement. Après l’annonce du lancement des Baléares l’été prochain, le TO fait évoluer sa stratégie de distribution multicanal, en synergie avec sa maison-mère britannique First Choice. Un site grand public http://www.firstchoice/., actuellement en test, sera inauguré d’ici 15 jours. Marmara y déstockera ses produits à prix low cost, avec des marges extrêmement réduites, une façon de contrer en premier lieu les grandes agences en ligne, dont le voyagiste est lui-même fournisseur. Aucune concurrence déloyale pourtant affirme Philippe Daigueperse, directeur commercial du groupe, puisque les prix nets proposés au site Firstchoice comme à tous les opérateurs, y compris les agences classiques, seront rigoureusement les mêmes. A chacun ensuite d’appliquer sa marge. Nous travaillons déjà ainsi avec les agences spécialistes des groupes et avec certaines grandes agences en ligne. Des réunions avec les grands réseaux sont prévues la semaine prochaine pour expliquer le principe du site web qui pourra aussi accueillir et destocker les produits d’autres voyagistes (et pas exclusivement ceux des autres marques de First Choice en France comme Tourinter, Crown Blue Line…).
Simultanément et en particulier pour pousser les ventes de certaines de ses destinations en panne via le réseau traditionnel comme la Turquie, Marmara travaille à la constitution d’un mini-réseau d’agences franchisées à ses couleurs. Marmara espère disposer d’une dizaine de points de vente à ses couleurs dès 2007, année durant laquelle le TO espère passer le cap du million de clients, contre près de 900 000 en 2006.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique