Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le français Drivy racheté par son concurrent américain Getaround

La French Tech perd un de ses poulains, le spécialiste de la location de voitures entre particuliers Drivy.

C’est une transaction à 300 millions de dollars (268M€). Le spécialiste californien de l’autopartage Getaround avale Drivy afin d’accroître sa couverture géographique. Getaround, qui a levé 300 millions de dollars en septembre 2018est présent dans 140 métropoles américaines, Drivy dans 170 européennes. Les deux entreprises combinées revendiquent 300 villes d’implantation de part et d’autre de l’Atlantique, pour cinq millions d’utilisateurs.

Pourquoi ne pas être resté indépendant ? « Nous étions au niveau européen, pas mondial », explique son fondateur Paulin Dementhon, dans une interview publiée par Les Echos. « Notre objectif était d’être présent  aux Etats-Unis, en Europe et ensuite en Asie. »

Vers une fusion des applis

Créée en 2010, Drivy a levé environ 50 millions d’euros depuis sa création, pour s’imposer sur le marché de la location de véhicules entre particuliers. Basée à Paris, l’entreprise compte à elle seule 2,5 millions d’utilisateurs en France et dans les pays voisins. Paulin Dementhon devient PDG de l’Europe pour l’ensemble du nouveau groupe, tout en restant actionnaire.

Getaround est un spécialiste de l’autopartage connecté grâce à sa technologie brevetée Getaround Connect, qui permet aux utilisateurs de localiser et déverrouiller des voitures avec leur smartphone. Drivy a également créé une fonction de déverrouillage instantané depuis un mobile. Il est déjà question de mutualiser les deux technologies. « Nous voulons réussir à fusionner les applications et les équipes », indique simplement Paulin Dementhon dans le quotidien économique.

A lire aussi :

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique