Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le Club Med met la montagne sur un plateau

«  »C’est un beau cadeau de Noël que nous a réservé le Club Méditerranée en nous invitant, mi-décembre, en compagnie d’une centaine d’autres privilégiés, à séjourner un week-end dans son nouveau village de Peisey-Vallandry, dans les Alpes. Une semaine avant l’ouverture officielle, nous avons découvert les installations de ce club classé dans la catégorie 4 Tridents Famille et présenté en brochure sous la thématique « Plaisir de vivre l’exce

C’est un beau cadeau de Noël que nous a réservé le Club Méditerranée en nous invitant, mi-décembre, en compagnie d’une centaine d’autres privilégiés, à séjourner un week-end dans son nouveau village de Peisey-Vallandry, dans les Alpes. Une semaine avant l’ouverture officielle, nous avons découvert les installations de ce club classé dans la catégorie 4 Tridents Famille et présenté en brochure sous la thématique Plaisir de vivre l’exceptionnel.

Un hameau traditionnel

Partis de la gare de Lyon, à Paris, en TGV spécial (nos bagages ont été pris en charge jusqu’à notre chambre !), nous sommes arrivés dans la vallée de la Tarentaise cinq heures plus tard. Une demi-heure de navette et nous étions accueillis dans le grand chalet montagnard du Club Med, au coeur de la station de Peisey-Vallandry, nichée à 1 600 mètres d’altitude. Nous avons eu de la chance car le soleil était de la partie, et comme l’hôtel est exposé versant sud avec une vue splendide sur le Mont Blanc, nous en avons pris plein les yeux !

J’ai immédiatement été séduit par l’architecture du Club, qui se présente comme un hameau traditionnel, faisant la part belle au bois et à la pierre. Il est parfaitement intégré dans le paysage et la station, presque comme s’il avait toujours été là. Une belle réussite ! Les aménagements intérieurs et la décoration sont au diapason, avec des parties communes très spacieuses et chaleureuses qui privilégient bois, pierres apparentes, moquettes moelleuses et couleurs tendance : rouge, pourpre, mauve, fuchsia.

Le luxe au pied des pistes

Les chambres, de 30 à 60 m2 bénéficient d’un confort appréciable, quelle que soit la catégorie, avec un coin salon ouvrant sur une terrasse, ce qui donne l’impression d’être dans un petit appartement. Toutes sont équipées de deux téléviseurs à écran plat, l’une dans l’espace séjour/enfants, l’autre dans l’espace parents. C’est très classe, en phase avec la communication haut de gamme du Club Med. Dommage que les salles de bains soient moins proches de ce concept. Elles manquent de raffinement, jusque dans les produits d’accueil.

Pour le reste, les familles apprécieront l’accueil Baby Welcome et le miniclub, qui a l’air bien organisé, avec une prise en charge des enfants en relation avec l’école de ski. Le matériel prêté, aux petits comme aux grands, est flambant neuf. Et quel bonheur de rejoindre les pistes, skis aux pieds. Le Club donne en effet sur le domaine skiable de Paradiski, relié aux Arcs et à La Plagne, avec télésièges et télécabine à moins de 100 mètres. Je ne suis pas skieur, mais des balades en chiens de traîneau ou en raquettes sont aussi au programme, avec des départs à moins de 10 minutes. Sur place, on peut par ailleurs profiter de la splendide piscine et se faire dorloter au Spa Nuxe.

Pour le réconfort, il y a enfin le bar & snacking, inclus et à volonté toute la journée, encore plus appréciable à la montagne. Rien à redire d’ailleurs sur la restauration, variée et de qualité, même si les buffets étaient en rodage lors de notre passage. Depuis mon retour, j’ai déjà eu l’occasion de faire des ventes sur ce produit. Ce sont de beaux dossiers, car le tout compris et le service ont un coût ! Mais ce Club Med est vraiment à la hauteur.

a J’ai apprécié

le site, face au Mont Blanc, et à proximité des pistes.

Z J’ai regretté

l’accès difficile des bus sur le parking, problématique en cas d’affluence.

a J’ai aimé l’architecture traditionnelle et les aménagements spacieux.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique