Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le ciel américain reprend son souffle avant la bataille

Les restructurations massives achevées, les majors cherchent maintenant des rapprochements pour se préparer à l’ouverture du ciel Etats-Unis/Union européenne.

Après quelques années de vaches maigres, souvent marquées par des dépôts de bilan qui leur ont permis de se restructurer, les compagnies américaines ont renoué avec les bénéfices en 2007. De quoi leur permettre d’aborder plus sereinement la bataille qui s’annonce, avec l’entrée en vigueur, le 1er avril, de l’accord de ciel ouvert Union européenne/ Etats-Unis.

Sortie de la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites (notre redressement judiciaire) le 30 avril, Delta, principale partenaire d’Air France/ KLM, a bouclé son exercice avec un bénéfice net de 1,6 milliard de dollars, à comparer aux 6,2 milliards perdus un an plus tôt. Même satisfaction pour Northwest (sa consoeur de Skyteam) sortie le même jour du chapitre 11, qui s’est refait une santé avec un bénéfice d’un peu plus de 2 milliards de dollars, alors qu’elle accusait une perte de 2,8 milliards un an plus tôt ! Les autres majors affichent aussi des bénéfices, mais moins spectaculaires.

Trois géants au lieu de six

Malgré tout, la santé des colosses américains reste soumise aux caprices du prix du pétrole et à la concurrence des low cost sur leur marché. Du coup, et pour anticiper une compétition accrue, Delta a lancé des discussions avec Northwest sur une fusion. Mercredi dernier, au lendemain de notre bouclage, le conseil d’administration de Delta devait se réunir pour approuver ce rapprochement. Il pourrait être facilité par une prise de participation d’Air France/KLM dans le nouveau géant américain, et devrait faire réagir les autres compagnies. La presse américaine fait déjà état de discussions de plus en plus pressantes de Continental avec American et United Airlines. La consolidation du ciel américain pourrait donc aboutir en 2008. Avec, à la clé, la création de trois géants, contre six actuellement.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique