Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le chinois Ctrip absorbe le comparateur Skyscanner

Le britannique Skyscanner passe sous pavillon chinois pour 1,74 milliard de dollars.

 

Encore un mouvement de consolidation majeur au profit des intérêts chinois : Ctrip, la plus grande agence de voyages en ligne de l'Empire du Milieu, a conclu le rachat du comparateur de vols Skyscanner. La transaction doit être finalisée avant la fin de l’année. Son montant s’élève à 1,74 milliard de dollars, soir 1,32 milliard d'euros, selon un communiqué.

Une indépendance préservée

"Skyscanner viendra compléter notre positionnement à l’échelle mondiale", précise James Jianzhang Liang, cofondateur de Ctrip. Le comparateur conservera son indépendance opérationnelle, ajoute Greth Williams, cofondateur et DG de Skyscanner.

Fondé en 2003, Skyscanner compte plus de 700 employés à travers une dizaine de bureaux dans le monde, et revendique plus de 60 millions d’utilisateurs actifs par mois. En janvier dernier, l'entreprise britannique a levé 170 millions d’euros afin de se développer à l’international. Cette opération a transformé en licorne la société, basée à Édimbourg, avec une valorisation de 1,6 milliard de dollars. 

Une transaction qui rappelle Priceline et Kayak

En 2015, le comparateur écossais a annoncé un chiffre d’affaires de 120 millions de livres (165,8 millions d’euros), en hausse de 28% par rapport à l’année précédente.

C'est l'un des concurrents du comparateur Kayak, racheté par le géant américain Priceline, la maison mère de Booking. La transaction avait été bouclée fin 2012, pour un montant comparable : 1,8 milliard de dollars. A l'époque, les deux protagonistes avaient eux aussi assuré que l'indépendance de Kayak serait préservée.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique