Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La Trump Organization veut créer des hôtels pour l’Amérique profonde

 » La division hôtelière de la Trump Organization envisage de développer un nouveau concept milieu de gamme. Pendant ce temps, les professionnels du tourisme américains s’inquiètent des conséquences de l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche sur leur activité. »

La Trump Organization, société qui gère les affaires du président des Etats-Unis et de sa famille, vient de lever le voile sur un nouveau projet.

Connue pour ses complexes hôteliers de luxe, la division hôtelière de la société a annoncé son intention de créer une nouvelle marque d’hôtels milieu de gamme, au cœur de l’Amérique profonde.

Selon Eric Danziger, le patron de la division hôtelière de la Trump Organization, cité par le New York Times, l’idée serait née pendant la campagne présidentielle, lorsque Trump et sa famille sillonnaient l’Amérique. Baptisé "American Idea", ce nouveau concept proposerait "une alternative aux offres actuelles du milieu de gamme", indique un communiqué.

"La marque Amérique ne doit pas être ternie"

Il ne s’agirait pas de construire de nouveaux établissements mais de s’associer à des hôtels existants pour les transformer en "endroits où l’on peut se détendre, s’amuser", tout en profitant "d’une hospitalité gracieuse", "de la couleur locale et d’un service authentique", précise le communiqué. 

Trois accords ont déjà été signés avec des partenaires pour déployer ce nouveau concept, en commençant par la région du Delta Mississippi.

Même s’il a cédé les rênes de la Trump Organization à ses fils depuis son arrivée à la Maison Blanche, c’est aussi au président du pays et patron d’hôtels que se sont adressés, cette semaine, les pros du tourisme américains. Réunis à Washington à l’occasion de l’US Travel Association’s IPW meeting, les professionnels du secteur avaient choisi cette année pour slogan "un grand message de bienvenue". Un moyen d’exprimer leurs craintes quant aux potentielles répercussions des appels de Trump à "privilégier l’Amérique d’abord" ou à interdire l’entrée du territoire aux ressortissants de six pays à majorité musulmane sur leur activité.

"Chacun d'entre nous doit contribuer à corriger l'idée selon laquelle les Etats-Unis d'Amérique ne veulent pas de voyageurs internationaux", a ainsi exhorté Geoff Ballotti, patron de la chaîne hôtelière Wyndham. "Il faut qu'on s'assure que la marque Amérique ne soit pas ternie", ajoute Roger Dow, patron de l'US Travel Association, soulignant que Donald Trump était a priori le mieux placé pour entendre le message. "C'est un patron d'hôtels. Il doit comprendre ça"

 Les réservations en baisse de 3,4% sur l’été

D’après le cabinet ForwardKeys, les réservations pour les voyages aux Etats-Unis entre début juin et fin août auraient chuté de 3,4%, plus particulièrement celles en provenance d’Europe de l’Ouest (-6,8%), dans un contexte pourtant porteur pour les autres grandes destinations touristiques.

Même si certains professionnels ont déjà revu leur estimations légèrement à la baisse, il reste difficile de savoir dans quelle mesure les propos de Donald Trump ont pu décourager les touristes, d’autant que l’appréciation du dollar vis-à-vis de l’euro, et surtout de la livre sterling, affaiblie par le Brexit, pourrait livrer une autre explication.

Les mouvements du dollar américain ne sont pas sans conséquences sur le coût du voyage et l’attractivité des voyages dans des destinations rivales, confirme notamment l’institut de recherche IBISWORLD.

 L’an dernier, les Etats-Unis ont attiré 12,4 millions de touristes.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique