Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Agences et TO peuvent dorénavant embaucher en CDD d’usage

Après 10 ans de négociation, un arrêté permet l’embauche en contrat à durée déterminée d’usage (CDDU) pour les agences de voyages et les tour-opérateurs.

Dans un communiqué de presse, les Entreprises du Voyage (ex-SNAV) se félicitent de l’arrêté publié le 4 mai 2017, étendant ainsi l’accord publié au Journal Officiel le 29 avril 2016 et signé par le SNAV, la CFDT, la CGT-FO et la CFTC.

Mais qu’est-ce qu’un CDDU ? Par rapport aux contrats à durée déterminée traditionnels, le contrat d'usage peut être reconduit sans limitation. Il n'y a pas de délai de carence entre la signature de deux CDD d'usage, c'est-à-dire un délai d'attente entre deux contrats. L'indemnité de fin de contrat n'est pas due et le contrat ne comporte pas nécessairement de date de fin du contrat. En revanche, le contrat d'usage doit être écrit et comporter la mention précise du motif de recours comme tout CDD.

Plus de flexibilité pour les entreprises

Dans son communiqué, les Entreprises du Voyage expliquent que le CDDU "permet enfin aux entreprises du secteur de disposer d'un contrat de travail sécurisé et adapté aux besoins de la clientèle touristique". "On a aussi négocié une contrepartie salariale pour les salariés concercénés, qui prévoit une augmentation des minima de 10% sur trois ans", précise Valérie Boned, secrétaire générale déléguée des Entreprises du voyage.

"Bien qu’encadré par des règles précises, le CDD d'usage présente une importante souplesse qui était souhaitée tant par les employeurs que par les salariés concernés", poursuit le communiqué. Dans les faits, il pourra notamment être utilisé par les TO qui font appel à des guides et accompagnateurs locaux. "Il y avait un vrai besoin sur ce point là. On peut avoir besoin d'un guide 1 fois, 10 fois ou 20 fois dans l'année, en fonction de ses compétences (langues parlées, …). Les guides étaient aussi demandeurs que les entreprises, puisqu'ils sont multi-employeurs et que le CDDU leur permet de garder leur indépendance", précise Valérie Boned.

"Les Entreprises du Voyage accompagneront ses adhérents sur les aspects techniques et juridiques de l'utilisation de ce nouveau contrat de travail, désormais à leur disposition", conclut le communiqué de presse du syndicat.