Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La grève au sol paralyse toujours le ciel berlinois

C’est le troisième jour de grève depuis vendredi pour le personnel au sol des deux aéroports internationaux de Berlin, entraînant des centaines d’annulations de vols.

Le syndicat Verdi, qui représente la majorité des 2000 employés au sol des aéroports de Schönefeld et Tegel, a voté la prolongation de la grève jusqu’à mercredi 15 mars, à 5h du matin. Plus de 600 vols sont annulés aujourd'hui mardi, provoquant la paralysie presque totale de l’aéroport.

La plupart des vols annulés

Comme vendredi et lundi, Lufthansa est particulièrement impactée. Air Berlin annule plus de 70 vols. Air France, Easyjet et Ryanair suppriment également la majorité de leurs liaisons depuis et vers la capitale allemande. Par ailleurs, les vols maintenus peuvent connaître d’importants retards. Certaines compagnies, comme Lufthansa, acheminent s'ailleurs des passagers vers d’autres aéroports.

Pour rappel, le personnel au sol des aéroports internationaux berlinois négocient une hausse de leur rémunération horaire avec la direction. Dans un communiqué, le syndicat se montre très ferme et promet de ne pas cesser la grève tant qu’il n’aura pas reçu une "offre améliorée". Près de 90 000 personnes transitent chaque jour à Tegel et Schönefeld.