Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La France taxée de bureaucratie par les TO russes

Les voyagistes russes se plaignent de contraintes administratives kafkaïennes empêchant leurs accompagnateurs de suivre les groupes de clients russes en voyage en France.

L’association des tour-opérateurs russes (ATOR) s’est officiellement plainte auprès du ministre des affaires étrangères français, Bernard Kouchner, des difficultés rencontrées pour délivrer des visas de travail à ses accompagnateurs en France. Dans le communiqué envoyé, l’ATOR indique que « si le problème n’est pas résolu dans un avenir proche, la saison hiver en France est menacée d’échec ». Depuis un an, les accompagnateurs de groupes de touristes russes en France doivent demander un permis de travail en France. « Mais l’organisme en charge de délivrer ces autorisations, la DDTEFP (direction départementale du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle, ndlr), a été réorganisé et n’existe plus » selon l’association. De plus, le type de travail effectué par ces accompagnateurs n’est pas prévu par les formulaires administratifs français. Enfin, l’ATOR rappelle que la France est le seul pays de l’espace Schengen à avoir instauré cette disposition et que « les Français qui accompagnent les groupes de voyageurs en Russie n’ont besoin que d’un visa temporaire affaires de leurs sociétés partenaires russes ». 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique