Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La Finlande, un pays à la hauteur de mon rêve

7 Danièle Cazé est responsable de l’agence Grisel (Tourcom) à Gisors (27). Elle a découvert la Laponie avec Marsans-Transtours juste avant Noël.

Nous vendons des séjours en Laponie surtout l’hiver, à des clients qui recherchent la magie de Noël et des activités de neige. Même s’ils en sont toujours revenus satisfaits, je me demandais si l’image que je me faisais du pays résisterait à la confrontation… Or je reviens enchantée de l’éductour organisé par Marsans-Transtours. Ouf ! La Laponie est conforme à ses clichés.

La beauté des forêts pétrifiées par la neige

Ma première impression – et la plus forte – est liée au spectacle de ces immensités enneigées, ces forêts pétrifiées par la neige. Une féerie qui se poursuit jusqu’en ville, puisque les Finlandais ne la font pas fondre. Cela change tout, car les rues ne sont pas envahies de gadoue ! Tout cela à seulement 3 heures et demie de Paris.

Bon d’accord, Rovaniemi est une ville sans charme. Mais l’endroit est idéal pour découvrir la région : aéroport proche, hôtels confortables et surtout, toutes les activités sont à moins d’une demi-heure. Autant d’atouts pour la vente. Le City Hôtel, où nous logions, est très convenable, situé en centre-ville, chaleureux et cosy.

Quant aux chalets également proposés par Marsans, ils sont un peu excentrés, mais très typiques avec leur sauna privé. Je m’y serais bien vue en famille ! Et plus encore quand nous nous sommes lancés dans les activités extérieures… Evidemment, en deux jours et avec la centaine de vendeurs présents, il ne pouvait s’agir que d’une mise en bouche…

Si la balade à motoneige a enthousiasmé la plupart d’entre nous, j’ai préféré le tour en traîneau à chiens, moins polluant et moins bruyant. Se laisser glisser au coeur de ce décor immaculé procure une sensation de liberté extraordinaire. J’ai même conduit l’attelage. J’avais quelques peurs, mais cela c’est avéré facile ! Quant à notre petite promenade sur le traîneau tiré par un renne, elle fut symbolique. Mais j’ai apprécié de pouvoir approcher ces animaux (domestiques !), plus nombreux en Finlande que les humains. Malheureusement, nous n’avons pas eu le temps de goûter aux joies de la balade en raquettes ni au ski de randonnée. Mais, là encore, les pistes sont nombreuses et toutes proches.

Côté visites, le musée Arcticum est conçu pour accueillir les groupes sans bousculade. On y apprend plein de choses sur les Lapons et la vie dans le Grand Nord. Parce qu’il ne faut pas l’oublier : à Rovaniemi, on est sur le cercle polaire ! D’ailleurs, si le fait qu’il ne fasse jour que durant quatre heures en hiver peut devenir perturbant à long terme, sur une semaine, cela reste exotique.

A signaler également que pendant ces deux jours, la nourriture a été fine et variée. Les buffets du petit déjeuner étaient abondants et nous avons apprécié les collations proposées sur les lieux d’activités : saucisses, crêpes, jus de baie et café chaud en bivouac, même si le froid sec (- 10° C) était supportable, grâce aux combinaisons que Marsans nous a prêtées.

Le cachet de la poste de Rovaniemi fait foi

Enfin, impossible d’aller à Rovaniemi avant les fêtes sans passer par le village du Père Noël. Un peu décevant, car on y trouve surtout des boutiques de souvenirs. En revanche, la poste officielle est une bonne idée : on imagine la joie des enfants qui reçoivent leur lettre depuis la Finlande, avec le cachet du Père Noël…

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%%%HORSTEXTE:4%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique