Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La Cité de l’Espace opte pour un positionnement plus ludique

Confrontée à l’érosion de sa clientèle depuis 2001, la Cité de l’Espace de Toulouse redéfinit son positionnement pour devenir un parc à thème ludique tourné vers le grand public.

Trouver un juste équilibre entre divertissement et connaissance scientifique, c’est l’objectif que s’est fixé la Cité de l’Espace, à Toulouse. Engagée en 2005, la nouvelle stratégie de la SEM (société d’économie mixte), qui regroupe les actionnaires publics (la Mairie détient 51%) et privés et qui gère le site, vise à repositionner l’ensemble sur un axe ludo-éducatif. Depuis l’ouverture en 1997, elle privilégiait surtout les CSP+.
Pour y parvenir 1,5M€ ont été votés pour la construction de nouveaux équipements. En 2005, l’Astralia, le 6e continent, doté d’un cinéma Imax et d’un planétarium de 280 places, et des espaces ludiques dédiés aux enfants, le Stellarium et le Square des petits astronautes, ont été inaugurés. Depuis le 31 janvier dernier, le Planétarium projette le film raconté par Harrison Ford  ?Sommes-nous seuls dans l’Univers??, qui a accueilli plus de 2 millions de visiteurs au Planétarium de New York. Et un nouvel espace pour initier les 6-12 ans à l’astronomie ouvrira en avril.
Confrontée à une chute de sa fréquentation depuis 2001, la Cité de l’Espace a accueilli 280 000 visiteurs en 2005 (+10,4% par rapport à 2004) et table sur 310 000 entrées en 2006. Malgré un chiffre d’affaires (1,1 M€) en progression de 17,6% par rapport à 2004, le résultat net demeure déficitaire (708000 € de pertes en 2005). Les tarifs (18,5€/adulte) augmenteronnt de 0,5 centime dès avril.

 

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire