Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’hôtellerie française suivra-t- elle la débâcle californienne ?

D’après les chiffres de mai 2009 du cabinet Deloitte, l’hôtellerie française est fortement touchée par la baisse des revenus. Une tendance inquiétante au regard des précédents internationaux : en Californie, les faillites ont bondit de 125% en 2 mois

Selon les chiffres du cabinet Deloitte publiés par businesstravel.fr, l’hôtellerie française voit son chiffre d’affaires diminuer sérieusement, notamment sur le marché des voyages d’affaires. Les hôtels de milieu de gamme sont particulièrement touchés dans les villes de province telles qu’Aix en Provence, Avignon, Grenoble ou Nancy (-15% de Revpar pour les 3* et -8% pour les 2*) et à la périphérie de Paris (-10% pour les 2* et -18% pour les 3*). Pour autant, les 4* ne sont pas épargnés avec à Nice, Toulouse, Monaco ou Avignon, des baisses de chiffre d’affaires de plus de 25%. Une tendance inquiétante, au regard de certains précédents internationaux. En Californie la baisse des revenus par chambre a ainsi atteint 21,5%, alors que les taux d’intérêts se sont envolés. Une situation qui a conduit à une augmentation des faillites de 125% en 2 mois, les premiers touchés étant les établissements non franchisés (87% du total). Et bien que la situation financière de l’hôtellerie française ne soit pas comparable avec celle de la Californie, il pourrait être prudent de guetter les premiers signes d’une réelle débâcle.

 

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique