Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’événementiel n’échappe pas à la dernière minute

L’ANAé a présenté hier, dans le cadre du salon IFTM-Top Resa, le baromètre d’activités des agences événementielles. Bien que le secteur se porte globalement bien, il doit, comme le tourisme, de plus en plus faire face aux décisions de dernière minute.

 

A contre-courant du secteur du tourisme, la communication événementielle a enregistré des performances à la hausse en 2011. Comme chaque année, l’ANAé (Association des agences de communication événementielle) a interrogé ses 60 adhérents pour recueillir leur perception sur l’évolution du marché.

"2012 sera globalement une bonne année comme l’a été 2011. La communication événementielle a pris une place dans la stratégie de communication des entreprises", indique Gérard Denis, administrateur de l’Anaé. Ces tendances positives ne cachent pas néanmoins une certaine inquiétude des adhérents. Ainsi, pour 59% des membres de l’association, la situation économique aura à court et moyen terme un impact sur le business des agences. 51% des agences prévoient une activité stable cette année, 30% une progression et 19% une dégradation.

Le baromètre de l’ANAé révèle également que les délais pour faire appel aux services d’une agence de communication événementielle sont de plus en plus réduits. "Le manque de visibilité est une tendance de fond", souligne Gérard Denis. "Lorsqu’une agence est sollicitée trois mois à l’avance, c’est désormais du long terme !" Ainsi, 64% des agences interrogées estiment que le délai moyen est de plus en plus court, et 69% jugent l’appréciation des relations avec les clients plutôt difficile.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique