Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’Europe dope Expedia…

La croissance du géant du e-tourisme est tombée à 15% aux Etats-Unis, quand elle taquine les trois chiffres en France.

carnet de l'entreprise

Expedia continue son ascension, mais à un rythme moins soutenu qu’au cours des années passées. L’agence en ligne américaine affiche un volume d’affaires en hausse de 22% en 2005, à 15,6 milliards de dollars, pour un bénéfice net en forte progression (+40%, à 229 M$). Sans surprise, l’international tire la croissance (+50%, à 3,48 milliards), quand le marché américain augmente de « seulement » 15%. C’est le signe de la maturité du marché outre-Atlantique. « L’Europe représente 22% des ventes, indique Guillaume Cussac, directeur financier d’Expedia France. Le groupe devrait rapidement porter cette part à 25%, conformément à son objectif ».

Sur le Vieux Continent, la Grande-Bretagne tient la corde. Suivent, presque ex æquo, l’Allemagne et la France. « Dans l’Hexagone, où la maturité des internautes et la concurrence sont moindres comparées à l’Angleterre, notre croissance est proche de 100% en 2005 », ajoute Guillaume Cussac, sans donner d’indication sur le volume d’affaires.
Outre son site propre, Expedia est partenaire en France de Voyages-sncf.com et propriétaire d’Anyway, en plus de posséder une branche affaires (ex-egencia). Le groupe (plus de 400 salariés) mise sur sa solution de marque blanche, récemment adoptée par Afat Voyages, pour poursuivre son envol hexagonal.

carnet de l'entreprise