Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Jet tours veut reprendre l’avantage en clubs et en circuits

C'est un hiver très offensif qu'annoncent les équipes de Jet tours, à la manoeuvre sur tous les fronts pour retrouver le leadership, aussi bien en clubs qu'en circuits et dans l'Océan indien, destination prioritaire entre toutes.

Avec 181 500 clients sur la saison d'été (170 000 en séjours, 11 500 en circuits), Jet tours n'a pas atteint le cap espéré des 200 000 en début d'année. "La Tunisie, le Maroc, à encore -50%  actuellement, ont pesé lourd", commente Nicolas Delord, président de Thomas Cook France.

Des clubs différents, des circuits plus nombreux

Mais les croissances de +6% sur la ligne Clubs (+25% hors destinations sinistrées), et de + 11% sur celle Circuits, "prouvent que la stratégie de reconquête de Jet tours sur ses marchés historiques est en marche".

Les premières tendances de la saison hiver confirment d'ailleurs ce retour de dynamisme, avec notamment des prises de commandes en circuits à +52% . En séjours, l'activité est en recul de 8% en nombre de clients mais à +6% en chiffre d'affaires, avec de bons démarrages de l'île Maurice, des Maldives, de Cuba ou de la Finlande, nouvelle destination club originale de l'hiver.

"Notre feuille de route est claire", détaille Nicolas Delord. "Nous allons accélérer cet effort intense de différenciation de l'offre Clubs qui passera aussi par un accroissement des capacités". Trois ouvertures sont au sommaire de l'hiver, en République dominicaine avec Club Jumbo, en Laponie donc, et à Grande Canarie avec Club Eldorador. "Mais nous aurons 50 adresses l'été prochain, contre 39 cette année", promet Nicolas Delord.

Les circuits vont aussi poursuivre leur développement. "Le repositionnement annoncé en début d'année est concluant, constate Hélène Pouvesles, à la manoeuvre sur cette ligne de produits. 80 circuits, sur 50 destinations, sont présentés dans la brochure hiver, avec des prises de risques inédites et des partis pris.

Bataille sur l'entrée de gamme

"On a plus de stocks notamment sur l'Inde, l'Afrique du Sud, le Sri Lanka. Plus de 1 000 départs au total sont garantis avec des partenariats privilégiés avec Air France, parce qu'on souhaite que notre clientèle, en particulier vers l'Asie, dispose de vols directs". La gamme "A l'Essentiel", qui représente 49% de l'offre, doit permettre à Jet tours "d'être leader sur l'entrée de gamme". Une belle bataille en perspective avec K de Kuoni ou la nouvelle gamme Essentiel de Vacances Transat.

En parallèle, Jet tours veut aussi retrouver sa position de leader sur l'Océan indien, destination prioritaire de l'hiver. "On étoffe l'offre, la spécialisation et la montée en gamme", affirme Nicolas Delord. Maurice et Maldives sont en force avec près de 50 produits chacune (+20%).

Une collection Exception et des Expériences

Le nouveau pôle "Long-courriers spécialistes", avec une réservation "ré-internalisée" et une approche plus techno, présente par ailleurs une "Collection exception", regroupant les 17 plus belles adresses dans l'Océan indien, mais aussi à Bali, en Thaïlande et à Dubaï "pour les clients les plus exigeants". A ceux-là, Jet tours propose aussi aux Maldives un nouveau concept "Expérience", soit un accompagnement personnalisé sur place par un spécialiste de la destination, qui "coache" les activités de découverte.

La Neige (avec une brochure dédiée depuis l'hiver dernier) et les les Week-ends (avec 4 nouvelles destinations Escapades soit Marrakech, Bruxelles, Bruges et Naples) complètent le dispositif de production très offensif, qui doit permettre de séduire 60 000 clients sur la saison.

Cet effort d'innovation produits se fait évidemment sur fond de digitalisation accrue. Un nouveau carnet de voyage numérique Travel Guide devrait être prêt pour début octobre, tandis que la brochure de séjours lointains baptisée "Mettre le Cap sur le bout du monde" bénéfiera dans quelques jours de l'appli de réalité augmentée Travel+.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique